Mondiaux de Falun: Petter Northug décroche l'or en sprint

Le Norvégien Petter Northug a remporté le sprint des Mondiaux de Falun. Marit Björgen titré chez les dames. Du côté des Suisses, Ueli Schnider a pris la 8e place.

19 févr. 2015, 18:06
Norway's Petter Northug throws the Norwegian flag after winning the gold medal in the Classic Sprint final at the 2015 Nordic World Skiing Championships in Falun, Sweden, pictured on Thursday, February 19, 2015. (KEYSTONE/Peter Klaunzer)

Ueli Schnider a pris une inattendue 8e place lors du sprint (en classique) des Mondiaux de Falun. Dans une ambiance de fête, le garde-frontières s'est bien battu mais n'a pas pu perturber la fête des Norvégiens, qui ont triomphé deux fois grâce à leurs stars Petter Northug et Marit Björgen.

Ueli Schnider a évolué à un niveau qu'on ne lui connaissait pas. Lui dont le meilleur résultat en Coupe du monde est une 22e place (en décembre 2013 à Asiago) a d'abord fini 4e du prologue, avant d'emballer son quart de finale pour couper la ligne en tête, comme un chef et le sourire aux lèvres. Las, en demi-finale, le jeune homme de l'Entlebuch a un peu manqué de jus en montée, où ses skis ne semblaient pas accrocher. Il n'a surtout pas à rougir et son résultat constitue une promesse, dans une discipline en souffrance en Suisse.

Jovian Hediger s'est classé 21e, son meilleur résultat de la saison. Le Vaudois a fait preuve de tempérament et a juste eu le "malheur" de tomber dans la série la plus relevée en quarts, au milieu de trois Norvégiens dont les deux frères Northug, Petter et Tomas. Cinquième de ce quart très rapide, Hediger aurait dû finir 4e pour être repêché au temps. Il s'en est fallu de 0''51.

"J'ai senti que je tenais tête aux Norvégiens, j'avais de bonnes jambes", a relevé Hediger, qui oscillait entre la frustration d'avoir manqué les demi-finales (son "rêve", avait-il dit la veille) et la fierté d'avoir confirmé son retour en forme. Moins fringant, Gianluca Cologna a pris la 27e place, tout comme Laurien van der Graaff chez les femmes.

Les 18'300 spectateurs ont assisté à un spectacle palpitant. Le public suédois, chauffé par la présence en finale de sa chouchou Stina Nilsson, médaillée d'argent, n'a eu aucune peine à rivaliser avec les fans norvégiens venus en nombre chez le grand voisin. Tenante du titre, Marit Björgen a ajouté un treizième titre mondial à sa collection, grâce à un finish époustouflant. Derrière Nilsson, une autre Norvégienne Maiken Caspersen Falla, a cueilli le bronze.

Björgen a remporté son troisième titre mondial d'affilée en sprint, un enchaînement qu'aucune athlète n'avait accompli avant elle dans une même discipline en ski de fond. Elle cumule désormais un total de 30 médailles en compétition majeure, Championnats du monde et Jeux olympiques. Elle dépasse à cette aune son illustre compatriote Björn Dählie.

Chez les hommes, le futur banni - il devra purger une peine de prison pour conduite en état d'ivresse et délit de fuite après un accident de voiture - a fait la loi. Petter Northug, la rage au ventre, est parti pied au plancher. Et il a tenu jusqu'au bout, de justesse, pour glaner son dixième titre mondial, devant le Canadien Alex Harvey et son compatriote Ola Vigen Hattestad.

C'est la dixième médaille d'or mondiale pour l'aîné des Northug, un total qui fait de lui l'égal de Dählie, toujours lui. Et sa série est appelée à se poursuivre au cours des dix prochains jours, comme celle de Björgen.