Le skieur du Val Ferret Daniel Yule s’engage pour la protection de l’environnement

Le slalomeur valaisan Daniel Yule s’engage pour la protection de l’environnement. Il remettra la moitié des gains des deux dernières épreuves de Coupe du monde à une association qui s’engage pour le climat.

04 mars 2019, 09:03
Daniel Yule passe aux actes.

Le changement climatique est devenu un sujet toujours plus central au cours des dernières années. De nombreux athlètes issus du ski alpin s’engagent pour la protection du climat. Le Valaisan Daniel Yule en fait partie. Lors des mondiaux d’Åre, par sa réponse publique au propos du président de la Fédération internationale de ski Gian Franco Kasper, il s’est engagé pour la protection de l’environnement.

A lire aussi : De Daniel Yule aux élections fédérales. La chronique politique de Vincent Fragnière

Afin de joindre l’acte à la parole, le spécialiste de slalom de l’équipe de Suisse a décidé de faire don de la moitié du “prize money”remporté lors des deux dernières courses de Coupe du Monde à Kranjska Gora et Soldeu, à une association qui s’engage pour la protection du climat, à savoir Protect Our Winters Switzerland. «Si par mon geste, d’autres personnes peuvent prendre conscience de cette problématique, alors on aura déjà fait un pas dans la bonne direction», confie Daniel Yule, qui ne se voile pas la face pour autant. Skieur professionnel, il sait que le sport de haut niveau dont le ski alpin fait partie n’a pas toujours une étiquette écologique. C’est que les athlètes sont appelés à prendre l’avion et à voyager durant toute leur saison. «J’ai conscience qu’en tant que skieur en Coupe du monde, je fais autant partie du problème que de la solution. À travers mon geste, l’idée est aussi de faire partie de la solution et pas uniquement du problème. De nombreuses initiatives existent notamment pour compenser les émissions. En les réduisant au maximum, évidemment. Par la plantation d’arbres, aussi, notamment.»


 

par Gregory Cassaz