Lara Gut aurait préféré le tracé messieurs celui "très plat" des dames

La jolie tessinoise Lara Gut n'est pas séduite par la piste de ski alpin. Elle a terminé huitième de la première séance d'essai.

06 févr. 2014, 13:57
Lara Gut à la fin de sa descente d'entraînement.

Lara Gut n'a pas vraiment apprécié le tracé dame de la descente de ski alpin à Sotchi qu'elle juge trop facile. La Tessinoise a terminé en huitième position de cette première séance d'essai.

"C'est très plat. On se croirait presque à Lake Louise", a-t-elle commenté, en faisant référence à la piste qu'elle aime le moins sur le circuit de Coupe du monde. La skieuse de Comano a en effet besoin d'une pente raide et du maximum de difficultés techniques pour s'exprimer. "A vrai dire, j'aurais préféré m'élancer sur la piste des messieurs", a-t-elle rigolé en montrant de la tête le tracé masculin, parallèle à celui des dames sur le site de Rosa Khutor.

Huitième jeudi à 1''18 du meilleur chrono de l'Autrichienne Anna Fenninger, Lara Gut n'est toutefois pas du genre à baisser les bras. "Il reste quatre entraînements avant la course (réd: mercredi prochain). Il n'y a donc pas de quoi stresser. A moi d'assembler gentiment les pièces du puzzle pour être parfaitement prête le jour J", a-t-elle ajouté.

Même si elle a terminé très loin à l'entraînement (26e), Marianne Kaufmann-Abderhalden a trouvé un terrain propice à Rosa Khutor. Avec sa puissance physique, la St-Galloise devrait se régaler dans les grandes courbes de la piste russe. De là à en faire une des favorites? "C'est ce que j'ai entendu dire, a-t-elle reconnu. Il est vrai que je suis en confiance et que cette piste peut me convenir. Mais cela ne sert à rien de s'emballer."

Si Lara Gut et Marianne Kaufmann-Abderhalden sont déjà qualifiées pour la descente de mercredi, les deux derniers tickets suisses sont encore à attribuer. Quatre filles sont sur les rangs: Dominique Gisin, Fränzi Aufdenblatten, Nadja Jnglin-Kamer et Fabienne Suter. La troisième place sera attribuée vendredi, la quatrième samedi en tenant compte à chaque fois des temps des entraînements.

Au vu de la première session chronométrée, c'est Fränzi Aufdenblatten qui semble la mieux placée, elle qui s'est classée au 2e rang à 0''21 d'Anna Fenninger. "On ne peut encore rien conclure, d'autant plus que j'ai raté une porte", a toutefois reconnu la Valaisanne, tandis que ses coéquipières et désormais rivales ont terminé plus loin (Fabienne Suter est 11e, Dominique Gisin 16e et Nadja Jnglin-Kamer 33e).

A noter finalement que cet entraînement dames a été retardé pendant une heure et demie. Dossard no 3, l'Italienne Daniela Merighetti a lourdement chuté après le saut dans le schuss d'arrivée. De quoi contraindre les organisateurs à raboter ce saut et à donner un nouveau départ.