Lake Louise: Lindsey Vonn domine la descente, Lara Gut

Lara Gut n'arrive toujours pas à maîtriser la descente de Lake Louise (Can). La Tessinoise s'est classé à la 6e place, ex aequo avec sa coéquipière Fabienne Suter. L'américaine Lindsey Vonn reste intouchable.

04 déc. 2015, 22:25
Classée 6e, Lara Gut a toutefois amélioré son record en descente sur la piste de Lake Louise.

Deux fois victorieuse en super-G à Lake Louise, mais jamais mieux que 8e jusqu'ici en descente, Lara Gut a toutefois battu son "record" vendredi sur cette piste qu'elle n'affectionne pas, car trop peu technique à son goût.

Reste que la skieuse de Comano n'a, cette fois-ci, pas perdu tout espoir sur la partie de glisse, mais dans quelques courbes mal négociées. De quoi espérer la voir se rapprocher du podium samedi pour la seconde descente au programme, pour autant bien sûr qu'elle se montre moins brouillonne.

Pour Fabienne Suter, ce 6e rang a davantage de valeur que pour Lara Gut. Jamais très à l'aise non plus à Lake Louise, la Schwytzoise avait besoin de ce top 10 pour lancer sa saison, elle qui a besoin d'emmagasiner beaucoup de confiance pour s'illustrer.

Et de 16 pour Vonn
Largement devant - 1''40 d'avance sur les deux Suissesses -, Lindsey Vonn a réussi un nouveau récital sur une piste qui, plus que jamais, mérite le surnom de "Lake Lindsey". L'Américaine y a raflé sa 16e victoire, sa 68e en tout en Coupe du monde.

Lindsey Vonn s'est pourtant fait une grosse frayeur à mi-course lorsque, surprise par une fausse trace, elle a failli croiser les skis. Il en fallait toutefois plus pour perturber la skieuse de Vail, victorieuse avec une marge confortable sur deux Autrichiennes, Cornelia Hütter (à 0''58) et Ramona Siebenhofer (à 1''07).

Dans des conditions de vent favorables aux petits dossards, cette descente a donné lieu à quelques surprises. Cela a notamment été le cas de la Française Margot Bailet, dossard no 2 et classée à une inattendue 4e place.

Les jeunes Suissesses n'ont, elles, pas pu profiter d'un coup de pouce du vent avec leurs dossards élevés. Si Corinne Suter a vaguement limité la casse (20e), les Priska Nufer, Mirena Küng, Denise Feierabend et autre Joana Hählen ont raté leur affaire.