Freeride: JP Auclair et Andreas Fransson tués par une avalanche en Patagonie

Les freeriders suédois, Andreas Fransson, et canadien, JP Auclair, ont trouvé la mort lundi, en Patagonie, sur la frontière entre l'Argentine et le Chili. Une snowboardeuse américaine, Liz Daley, est également décédée, dans une autre avalanche, en Argentine.
07 août 2015, 14:17
Les deux garçons avaient l'habitude de skier ensemble, comme ici, à Chamonix, en 2012.

Ils étaient deux grands noms du freeride. Andreas Fransson, un Suédois de 31 ans et Jean-Philippe "JP" Auclair, Canadien de 37 ans, ont trouvé la mort, lundi, dans une avalanche qui les a emportés alors qu'ils escaladaient le Mont San Lorenzo (3706 m), sur la frontière entre l'Argentine et le Chili. 

Tous deux spécialisés dans les pentes extrêmes, ils tournaient un documentaire, rapporte la chaîne Euronews. Ils auraient pu passer un appel d'urgence pour être secourus, mais il n'a pas été possible de les localiser. Leurs corps sans vie ont été retrouvés mardi, dans une zone très difficile d'accès.

Leur disparition a fait l'effet d'une bombe dans les milieux du freeride et du freestyle, comme sur le site spécialisé Newschoolers.com, où de nombreux internautes, après avoir entretenu l'espoir d'une possible fausse nouvelle, leur ont massivement rendu hommage. 

La chaîne canadienne CBC rappelle que les deux athètes travaillaient pour le prestigieux National Geographic. Elle précise que, selon les autorités locales, ils étaient accompagnés par deux autres Suédois. En escaladant sur territoire chilien, parvenus à une altitude de 3600 mètres, ils ont été emportés par une chute de rochers et de neige et entraînés sur le côté argentin du massif.

 

 

Plus tard dans la matinée, le site Transworld Snowboarding nous apprenait qu'une autre professionnelle, Liz Daley, snowboardeuse américaine de 29 ans, été décédée mardi dans une autre avalanche, survenue en Argentine. 

Elle était arrivée dans la région de Santa Cruz il y a deux semaines avec un groupe de grimpeurs-freeriders. Mardi, ils étaient partis à l'assaut du mont Vespignani (2146 m), très connu dans la région pour ses spots backcountry.