Russie: chef islamiste tué à l'approche des JO

Un chef islamiste a été tué par la police au cours d'une fusillade dans le sud de la Russie. Cette opération s'est déroulée dans le cadre de la campagne menée pour garantir la sécurité des Jeux Olympiques de Sotchi.

22 janv. 2014, 07:20
Les JO de Sotchi débutent le 7 février.

La police russe a tué un chef islamiste du Nord-Caucase, a annoncé mardi le comité national de lutte antiterroriste. Cette opération s'est déroulée dans le cadre de la campagne menée dans le sud de la Russie pour garantir la sécurité des Jeux Olympiques d'hiver de Sotchi, qui s'ouvrent le 7 février.

Les rebelles islamistes actifs dans le Nord-Caucase ont menacé de perturber le déroulement des Jeux Olympiques de Sotchi, station touristique de la mer Noire. A Sotchi même, des habitants rapportent que des avis de recherche ont été placardés au sujet d'une femme originaire du Daguestan soupçonnée par les autorités russes de préparer un attentat-suicide.

Obama et Poutine ont parlé de la sécurité

Le président des Etats-Unis Barack Obama et son homologue russe Vladimir Poutine ont parlé mardi au téléphone de la sécurité des JO le mois prochain, a annoncé la Maison Blanche. Washington avait fait plusieurs propositions pour aider les autorités russes à assurer leur bon déroulement.

Les deux dirigeants ont "discuté de la meilleure façon de promouvoir les intérêts communs des Etats-Unis et de la Russie, dont la sécurité des jeux Olympiques de Sotchi, pour lesquels les Etats-Unis ont proposé leur aide pleine et entière", a précisé l'exécutif américain dans un communiqué.

Craintes relancées

Dans une vidéo diffusée lundi, des islamistes du Caucase russe ont menacé de commettre des attentats pendant les JO de Sotchi (7-23 février), relançant les craintes après les attentats-suicide meurtriers de décembre à Volgograd, une ville du sud de la Russie.

D'influents élus du Congrès américain ont par ailleurs exprimé leurs inquiétudes dimanche sur le fait que la Russie ne partageait pas suffisamment les informations de ses services de renseignement sur les menaces potentielles pesant sur les athlètes lors des Jeux.

Washington a en outre adressé il y a une semaine une mise en garde à l'intention des ressortissants américains qui souhaitaient se rendre à Sotchi. L'US Army et les agences de renseignement fédérales étudient des plans d'évacuation des Américains présents lors des épreuves sportives en cas de nécessité.