Pour Romario, légende du foot brésilien, Platini n'est pas meilleur que Blatter

Grand favori à la succession de Sepp Blatter à la tête de la FIFA, Michel Platini ne pourra pas compter sur l'appui de Romario. L'ancien numéro 11 de la Seleçao estime qu'il est "de la même école que Blatter."
22 sept. 2015, 21:25
Désormais engagé en politique, Romario estime que Michel Platini, même s'il n'est pas corrompu, n'est pas le bon candidat.

L'ancien avant-centre du Brésil Romario, désormais sénateur, s'en est pris mardi dans les colonnes de "La Gazzetta dello Sport" au président de la FIFA, Sepp Blatter, et à Michel Platini, candidat à sa succession.

"La FIFA est corrompue. En son sein, il y a un cartel. Certains ont été arrêtés, d'autres le seront. Je pense, j'espère et je prie tous les jours pour que Blatter soit l'un de ceux-là", explique d'abord l'ancien grand joueur brésilien. "Quant à Platini, il est de la même école que Blatter", ajoute-t-il, avant de préciser qu'il ne pense pas que le Français soit mêlé à des affaires illicites.

"Mais Blatter est à la tête de cette école de malhonnêtes et de gens qui peuvent influer sur le monde du football sans pour autant être corrompus", dit-il. "Je ne peux pas affirmer que Platini est corrompu. Mais on voit bien que sa façon de diriger l'UEFA n'est pas la meilleure. Platini fait partie de ce monde et il n'y a rien de positif dans sa gestion", ajoute-t-il.

Romario évoque ensuite le cas de Zico, autre ancien très grand joueur brésilien, qui a annoncé son intention d'être candidat à la présidence. "Quand Zico a annoncé sa candidature, j'ai dit que c'était un bon choix, mais je ne pense pas qu'il soit prêt", déclare Romario. "Ce qui est sûr, c'est qu'il n'est pas corrompu et donc je voterai pour lui. Mais il n'aura aucune chance, la CBF (la Fédération brésilienne, ndlr) ne le soutient pas", ajoute-t-il.