Réservé aux abonnés

«Pas un sport comme les autres»

Même s’il sera l’un des favoris à l’épée aujourd’hui, le Lucernois Max Heinzer est conscient que tout ne tient qu’à un fil en escrime.

08 août 2016, 23:30
/ Màj. le 09 août 2016 à 00:01
epa04852455 Max Heinzer of Switzerland reacts after his victory over Santarelli of Italy during their Men Epee Team semi final match for the World Fencing Championship in Moscow, Russia, 18 July 2015.  EPA/SERGEI ILNITSKYe FECHTEN WM 2015 MOSKAU

«Depuis des semaines, on parle beaucoup d’escrime. J’apprécie cette attention qu’on nous porte, mais il faut savoir qu’une médaille olympique est très difficile à planifier. Presque tous, parmi les 50 premiers mondiaux, sont professionnels. Ce n’était pas le cas il y a quatre ans aux JO de Londres», rappelle le multiple médaillé européen.

Déjà No 1 mondial à deux reprises, vainqueur de nombreux tournois de Coupe du monde et vice-champion d’Europe en 2015 en 2016, l’épéiste d’Immensee n’est en revanche jamais monté sur un podium planétaire (mondial ou olympique) en individuel.

Style of...