Natation: le Genevois Jérémy Desplanches décroche la médaille d'argent sur le 200 m 4 nages

Jérémy Desplanches devient vice-champion du monde du 200 m 4 nages. Il améliore au passage son record suisse de la discipline.

25 juil. 2019, 14:14
Jérémy Desplanches (tout à gauche) est sur un nuage après son exploit.

Incroyable Jérémy Desplanches! Le Genevois s'est paré d'argent sur 200 m 4 nages aux Mondiaux en bassin de Gwangju, une année après avoir décroché le titre européen. Il offre à la Suisse sa septième médaille en 18 éditions des championnats du monde.

Jérémy Desplanches a abaissé de 0''17 son record national établi la veille en demi-finales pour le porter à 1'56''56. Il n'a rien pu faire sur les 50 derniers mètres face au Japonais Daiya Seto, qui a cueilli l'or en 1'56''14. Tenant du titre, l'Américain Chase Kalisz a cueilli le bronze en 1'56''78.

 

 

Demi-finaliste dès ses premiers championnats du monde en 2015 à Kazan (12e), Jérémy Desplanches est bien l'homme des grands rendez-vous. Comme l'an dernier à Glasgow, il a bousculé la hiérarchie en finale. Six de ses sept adversaires en finale à Gwangju s'étaient ainsi déjà montrés plus rapides que lui.

5e Suisse médaillé de l’histoire

Le Genevois (25 ans le 7 août), qui avait disputé sa première finale intercontinentale lors des Mondiaux 2017 à Budapest (8e), a su se sublimer jeudi. En tête après les 50 premiers mètres nagés en papillon, il a résisté à Daiya Seto jusqu'aux 150 mètres, son retard étant alors de 0''21, avant de céder en nage libre.

Jérémy Desplanches, qui visait un top 5 dans ces joutes, est simplement le cinquième Suisse à décrocher une médaille dans des championnats du monde. La dernière médaille, en or, avait été conquise en 2011 par la Genevoise Swann Oberson, mais c'était en eau libre. Auparavant, seuls Flavia Rigamonti (2e du 1500 m libre en 2001, 2005 et 2007), Dano Halsall (2e du 50 m libre en 1986) et Marie-Thérèse Armentero (3e du 50 m libre en 1986) s'étaient hissés sur le podium d'une course en grand bassin.