La reine kényane du marathon Rita Jeptoo déchue

Gagnante des marathons de Chicago et Boston ces deux dernières années, la Kényane Rita Jeptoo a été contrôlée positive à une substance interdite lors d'un test effectué hors compétition.

31 oct. 2014, 17:16
La Kényane Rita Jeptoo, vainqueur des marathons de Chicago et Boston ces deux dernières années, a été contrôlée positive lors d'un test effectué hors compétition.

La Kényane Rita Jeptoo, vainqueur des marathons de Chicago et Boston ces deux dernières années, a été contrôlée positive lors d'un test effectué hors compétition, affirme le blog RunBlogRun, tenu par un journaliste américain spécialiste de l'athlétisme, qui cite "des sources fiables".

"Fin septembre 2014, Rita Jeptoo a été contrôlée positive à une substance interdite lors d'un test hors compétition. Celui-ci a été effectué au Kenya. Il s'agit d'un test effectué à partir d'un échantillon urinaire", écrit le blog.

La nature du produit trouvé dans les urines de la Kényane de 33 ans n'est pas précisée par le blog. RunBlogRun ajoute également que la contre-expertise n'a pas encore été effectuée.

Jeptoo aurait donc été contrôlée positive avant sa victoire lors du dernier marathon de Chicago le 12 octobre. Si ce cas de dopage devait se confirmer, cela constituerait un coup dur pour le marathon kényan, largement épargné par le dopage ces dernières années.

Dans un communiqué diffusé vendredi, le World Marathon Majors (WMM), le circuit majeur des marathons au niveau mondial (Tokyo, Boston, Londres, Berlin, Chicago et New York) a annoncé le report de la remise de son trophée annuel, prévue le 2 novembre prochain, et qui devait récompenser Jeptoo.

Quant à la Fédération internationale (IAAF), elle n'a pas encore réagi à cette annonce.