Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

La défaite des Springboks sur fond de racisme

L'entraîneur a privilégié des anciens et des Blancs aux dépens de jeunes Noirs talentueux. Le Japon a rigolé...

22 sept. 2015, 21:25
data_art_3406762.jpg

Au-delà de "l'humiliation" subie samedi contre le Japon (32-34), la défaite des Springboks va remettre en cause l'actuel entraîneur et relancer la très délicate question raciale au sein du rugby sud-africain, notait la presse dominicale sud-africaine.

"Des têtes vont tomber" , titrait dimanche le "Sunday Times". "La défaite choc d'hier soir (...) va avoir des répercussions massives pour le rugby sud-africain:

- De sérieux doutes planent maintenant sur l'avenir du coach Heyneke Meyer.

- La carrière internationale des plus anciens de l'équipe, dont le capitaine Jean de Villiers et du joueur le plus capé Victor Matfield, prendra fin avec cette Coupe du monde (...)

- La pression sur la Fédération sud-africaine de rugby pour transformer racialement l'équipe va s'accentuer de toutes parts."

Meyer a été très violemment accusé avant le Mondial d'avoir privilégié un groupe de joueurs âgés, et majoritairement blancs, au détriment de jeunes joueurs noirs qui émergent dans...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias