JO 2016: le CIO veut "attraper le plus de dopés possible avant les Jeux"

Le Comité international olympique veut attraper le plus possible de sportifs dopés avant les Jeux de Rio et s'en donne les moyens, y compris financiers.

03 juin 2016, 17:21
le CIO a annoncé mercredi le renforcement de son programme de réanalyses des échantillons prélevés lors des Jeux olympiques de Pékin 2008 et de Londres 2012 et que les médaillés seraient ciblés en priorité.

"Nous avons renforcé notre programme de tests pour attraper le plus de dopés possible avant le début" des Jeux olympiques de Rio le 5 août, a déclaré le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach.

"Nous avons pris des mesures décisives et nous n'hésiterons pas à sanctionner quiconque sera impliqué dans un cas de dopage", a ajouté M. Bach lors d'une conférence de presse à Lausanne, à l'issue de trois jours de réunion de la Commission exécutive.

A deux mois de l'ouverture des Jeux de Rio, le CIO a annoncé mercredi le renforcement de son programme de réanalyses des échantillons prélevés lors des Jeux olympiques de Pékin 2008 et de Londres 2012 et que les médaillés seraient ciblés en priorité.

Le CIO a également annoncé le doublement à 500'000 dollars (485'000 francs) du budget consacré aux tests antidopage pratiqués d'ici aux Jeux de Rio alors que 55 nouveaux cas de dopage ont été détectés aux JO de Pékin et Londres à l'issue de réanalyses.

La tenue d'une réunion le 21 juin à Lausanne de tous les partenaires olympiques (CIO, fédérations internationales, comités nationaux olympiques) a également été annoncée pour "coordonner et harmoniser l'approche des fédérations internationales" concernant "l'éligibilité" des athlètes aux prochains JO:

Cette réunion se tiendra quatre jours après une réunion le 17 juin à Vienne du Conseil de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), le gouvernement de l'instance.

C'est lui qui statuera sur la présence ou non des athlètes russes à Rio, pour l'heure suspendus de toute compétition internationale à la suite de révélations sur un système de dopage organisé à l'échelle du pays.