Jeux européens: domination écrasante des athlètes suisses en VTT

Les vététistes suisses n'ont laissé que des miettes à la concurrence, lors de la première journée des Jeux européens à Bakou. Après un doublé chez les dames, les messieurs ont réalisé un triplé.

13 juin 2015, 15:03
Le Grison a ajouté une nouvelle médaille d'or à sa formidable collection.

Le VTT suisse a fait un carton à Bakou à l'occasion de la journée inaugurale des Jeux européens. Nino Schurter s'est imposé chez les messieurs devant Lukas Flückiger et Fabian Giger, tandis que Jolanda Neff a raflé la mise chez les dames devant Kathrin Stirnemann.

Même si les vététistes helvétiques étaient attendus aux avant-postes, leur domination s'est avérée encore plus écrasante que prévu. Dans l'épreuve masculine, certes privée de plusieurs ténors comme le Français Julien Absalon et le Tchèque Jaroslav Kulhavy, les Suisses ont semblé faire ce qu'ils voulaient, menant la course de bout en bout.

Après avoir éliminé au train quasiment tous leurs adversaires, les Suisses ont pu en découdre entre eux. Et à ce petit jeu, c'est logiquement leur leader Nino Schurter qui a eu le dernier mot, lui qui est parti seul vers la victoire après cinq des huit tours de l'épreuve.

Victorieux avec 13'' d'avance sur le Bernois Lukas Flückiger et 33'' sur le St-Gallois Fabian Giger, le Grison a ajouté une nouvelle médaille d'or à sa formidable collection. Un palmarès qui, désormais, ne demande plus que de s'enrichir d'un titre olympique l'an prochain à Rio, la seule consécration qui résiste encore au vététiste de 29 ans.

Trois heures avant le triplé de ses compatriotes, Jolanda Neff a eu l'honneur de décrocher la première médaille d'or de l'histoire des Jeux européens. Un honneur de plus pour la St-Galloise qui, à 22 ans seulement, règne sans partage sur son sport. Déjà ultra dominatrice en Coupe du monde - elle a gagné le général en 2014 et remporté les deux premières étapes de cette saison -, elle a étendu sa suprématie sur Bakou.

Après avoir contrôlé le début de l'épreuve, rendue difficile en raison des températures élevées et du vent, Jolanda Neff est passée à l'attaque à la fin du troisième des six tours. Plus personne n'a alors revu la vététiste de Thal, qui n'a cessé de creuser des écarts sur ses poursuivantes.

Impressionnante de puissance et très sûre techniquement, elle a vécu une fin de course sans histoire, franchissant la ligne avec plus de deux minutes de marge sur Kathrin Stirnemann. L'Argovienne a, elle, dû batailler jusque dans les derniers hectomètres pour décrocher la médaille d'argent au détriment de Maya Wloszczowska. Une Polonaise qui se consolera en se disant qu'elle a été la seule "étrangère" à monter sur le podium lors de ces véritables championnats de Suisse.