Réservé aux abonnés

«Je suis peut-être jeune, mais je ne me considère pas ainsi»

17 mars 2018, 00:01
Veysonnaz le, 15 mars 2018 : Interview de Julia Pereira , médailler Olympic de Snowboard Team France .©Sacha Bittel/Le Nouvelliste

Julia, après votre titre de vice-championne olympique, vous avez déclaré qu’il était impossible pour vous d’arrêter de pleurer pendant un mois. Avez-vous tout de même séché vos larmes de joie depuis?

On me le répète souvent (rires). Je l’avais exprimé sur le coup de l’émotion car je n’avais pas du tout assimilé que j’étais bien aux Jeux olympiques. Et tout est arrivé d’un coup: le lieu, la performance, l’objectif fixé depuis toute petite. J’ai eu beaucoup d’émotion et je n’ai pas pu arrêter de pleurer. Et après les Jeux, j’ai eu de la peine à me remettre en mode course.

Un petit coup de blues ap...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois