Réservé aux abonnés

«Je peux faire connaître mon sport marginal»

13 févr. 2018, 00:01
Marina Gilardoni from Switzerland, during the Women Skeleton World Cup in St. Moritz, Switzerland, on Friday, January 20, 2017. (KEYSTONE/Urs Flueeler)

En tapant «Marina Gilardoni skeleton» dans un moteur de recherche, près de 7000 occurrences apparaissent. On est à des années-lumière de ce qu’on découvre pour «Shaun White snowboard». En moins d’une seconde, le résultat dépasse le million pour la vedette du surf des neiges. Aux Jeux olympiques, la Suissesse et l’Américain ont le même statut. «C’est une belle occasion de faire découvrir mon sport marginal», sait la Saint-Galloise de 30 ans.

18e à Sotchi

Foncer sur une planche dans un couloir de glace à 130 km/h la tête la première: Marina Gilardoni en redemande. Enfant, elle ...