Lugano inflige une correction à Lausanne

Genève-Servette a plié face à Zoug 1-2 ap, tandis que Lausanne a subi une franche correction au Tessin en s'inclinant 8-2. Fribourg a été vaincu 5-4 tab par Davos.

28 janv. 2014, 22:49
Les Panthères de Lugano peuvent se féliciter. Résultat final face à Lausanne : 8-2.

Au-dessus de la barre pour la première fois depuis plusieurs semaines, Lausanne savait que le déplacement au Tessin allait être périlleux. Mais peut-être pas autant que ce qui s'est passé à la Resega. Le LHC n'avait encaissé plus de quatre buts qu'à une seule reprise, c'était lors de sa victoire 8-5 à Rapperswil en début de saison. Les Vaudois avaient pourtant entamé la partie de la meilleure des manières grâce au 50e but en LNA de John Gobbi après 26 secondes de jeu. Mais les Tessinois ont rapidement retourné la situation en profitant des bévues de la défense des Lions. Puis au cours d'un deuxième tiers cauchemardesque, les Lausannois ont rompu sous les coups de boutoir tessinois. Il faut dire que la minute passée à 3 contre 5 fut un enfer pour les visiteurs. Micflikier a inscrit deux buts tout en chassant Cristobal Huet sur le 4-1. Maigre consolation pour les Vaudois dans cette bérézina collective, elle intervient à la 45e journée alors que beaucoup leur prédisaient de telles soirées plus tôt dans la saison. Les hommes de Heinz Ehlers vont passer la journée de mercredi à Bellinzone et se préparer à affronter Davos jeudi soir à la Vaillant Arena.

Les Servettiens ont manqué une belle occasion de prendre de la distance par rapport à Berne et au LHC. Longtemps devant au tableau d'affichage grâce à un but de Romy inscrit en infériorité numérique, les Genevois ont semblé se contenter de cette avance. Alors forcément, Zoug a repris confiance en voyant les hésitations des Grenat. Et à la 55e, Christen a pu dévier un envoi de Hutchinson hors de portée de Stephan. Les deux pénalités de Daugavins en zone offensive ont fait mal aux Genevois. Dans la prolongation, les Zougois y ont cru davantage. Schremp a trompé Stephan à la 64e pour donner un deuxième point à son club. Servette, lui, ne récolte qu'une unité et beaucoup de regrets.

Fribourg, lui continue de fonctionner sur courant alternatif. Gottéron a rapidement pris les devants sur Davos, puis, étrangement, est retombé dans ses travers. Des sautes de concentration coupables dont ont su profiter les joueurs d'Arno del Curto. Par deux fois, le power-play de Gottéron a oublié de défendre et Ambühl a pu servir Forster (21e) et Walser (32e) pour rétablir la parité. Deux buts encaissés en supériorité numérique qui n'ont pas sapé le moral fribourgeois. A la 44e, Stewart y est allé de son doublé pour redonner l'avantage à ses couleurs. Un doublé auquel Kutlak a répondu en 91 secondes par deux goals que l'on croyait décisifs. Sprunger a finalement arraché l'égalisation. La partie s'est décidée aux tirs au but et ce sont les Grisons qui se sont montrés les plus adroits dans cet exercice.

La dernière partie de la soirée a livré un verdict d'une limpidité proverbiale. Le leader incontesté, Zurich, n'a connu aucun problème face au cancre de la catégorie, Rapperswil pour une mise à mort sur le score de 9-3. Menés 1-2, les Lions ont gentiment accéléré pour prendre leurs aises 6-2 en l'espace de 17 minutes durant le tiers médian. David Aebischer n'a pu que constater les errements de son arrière-garde, totalement incapable de gêner les Zurichois dans leurs tentatives. Les hommes de Marc Crawford ont continué leur balade en ajoutant trois réussites histoire de mettre la tête des Saint-Gallois encore plus profondément sous l'eau.