LNA: un Lausanne HC très discipliné dispose presque facilement d'un Servette impuissant

C'est la cinquième fois en six derbys que le scénario se répète. A la fin, c'est Lausanne qui gagne. Plus disciplinés et avec un très bon Cristobal Huet dans les cages, les Vaudois s'imposent 3-0 aux Vernets.
07 août 2015, 14:17
Le Canadien Taylor Pyatt, décevant hier soir, n'y arrive pas devant Huet et Lardi.

Lausanne s'est offert une nouvelle victoire face à Genève-Servette. En match avancé du championnat de LNA, les Vaudois se sont imposés 3-0 aux Vernets sans qu'il n'y ait à redire.

Genève-Servette n'y arrive décidément pas face à Lausanne. Pour la cinquième fois en six matches depuis l'année dernière, les Vaudois se sont imposés. Comme à leur habitude, les hommes de Chris McSorley se sont montrés incapables de déjouer l'extrême discipline des joueurs lausannois. Un complexe qui tient peut-être plus du psychologique que du jeu lui-même. En clair, les Genevois étaient tétanisés par la peur de mal faire. Et ils ont mal fait.

Comment se fait-il que chaque fois qu'ils affrontent le LHC, les principaux fers-de-lance de la formation des Vernets disparaissent? Où étaient passés les Rubin, Romy ou Loeffel qui ont brillé de mille feux ces derniers matches. Idem pour le quatuor de renforts étrangers. Même si pour l'occasion, McSorley avait choisi d'opter pour quatre attaquants, quitte à laisser Ranger, très décevant lors de ses dernières sorties, sur le banc.

Si le plus jeune des Pyatt s'en est honorablement sorti, Taylor Pyatt et D'Agostini surtout sont passés à côté de leur match. Cela tranchait avec l'abattage défensif fourni par les mercenaires lausannois, Hytönen en tête.

Mais c'est un Suisse qui tenu la vedette dans le camp du LHC. Etienne Froidevaux a posé les jalons de la victoire. Il n'a pas manqué la cible à la 18e minute profitant d'un rebond devant Bays sur un tir de Genazzi alors que Lausanne évoluait en supériorité numérique. Le Bernois était encore là pour crucifier les Genevois à la dernière minute alors que Bays avait laissé sa place à un sixième joueur de champ. Avec cinq buts au compteur, l'attaquant alémanique démontre qu'il est parfaitement à l'aise dans le système parfois rigide de Heinz Ehlers.

Un bon Huet dans les buts a suffi à dégoûter les attaquants genevois, mais il convient de souligner aussi le formidable esprit d'équipe des joueurs qui ont parfaitement secondé leur portier, quitte à former un premier rideau pratiquement infranchissable pour les adversaires.

Grâce à ses deux succès face à Genève-Servette, Lausanne s'est parfaitement replacé au classement avec neuf points. Il s'en ira le coeur léger à La Chaux-de-Fonds ce mercredi pour le compte de la Coupe de Suisse alors que le déplacement à Ajoie pour les Genevois a tout de la chausse-trappe.

Genève-Servette - Lausanne 0-3 (0-1 0-0 0-2)

Les Vernets. 6697 spectateurs. Arbitres: Massy/Vinnerborg, Kung/Tscherrig. Buts: 18e Froidevaux (Genazzi/à 5 contre 4) 0-1. 60e (59'14) Froidevaux (Hytonen, Gobbi/dans le but vide) 0-2. 60e (59'49) Neuenschwander (dans le but vide) 0-3.

Pénalités: 2 x 2' contre Genève-Servette; 5 x 2' contre Lausanne. Topscorers PostFinance: Rubin, Hytönen.

Genève-Servette: Bays; Trutmann, Marti; Loeffel, Mercier; Eliot Antonietti, Vukovic; Iglesias; D'Agostini, Romy, Taylor Pyatt; Rubin, Tom Pyatt, Picard; Simek, Rod, Kast; Jacquemet, Rivera, Bezina.

Lausanne: Huet; Gobbi, Leeger; Genazzi, Rytz; Lardi, Jannik Fischer; Stalder; Ruzicka, Hytönen, Déruns; Neuenschwander, Froidevaux, Herren; Louhivaara, Miéville, Pesonen; Simon Fischer, Conz, Augsburger.

Notes: Genève-Servette sans Mayer (blessé) ni Ranger et Traber (surnuméraires). Lausanne sans Bang, Genoway et Seydoux (blessés) ni Benjamin Antonietti (surnuméraire). 56'39 temps mort de Genève-Servette, qui évolue ensuite sans gardien.