Les Lions s'offrent le derby zurichois

Les Zurich Lions se sont offert le derby zurichois à l'affiche de la 38e journée de LNA de hockey sur glace. Les hommes de Bob Hartley sont allés s'imposer à la Kolping Arena des Kloten Flyers (2-4).

07 janv. 2012, 22:07
00354456

Invaincus dans leur antre depuis six rencontres, les «Aviateurs»  sont tombés au pire moment pour leurs fans. Roman Wick et compagnie  ont été surpris à plusieurs reprises par des contres supersoniques  de leurs voisins, comme sur le 1-3 signé Mark Bastl (37e/son 3e but  en 24 heures) et le 1-4 venu de la crosse de Patrick Bärtschi moins  d'une minute plus tard. Grâce à cette troisième victoire d'affilée,  les Lions ont fait un grand pas vers les séries éliminatoires. Ils  comptent désormais douze longueurs d'avance sur Genève-Servette. 

Contre-coup de la Coupe Spengler remportée le 31 décembre ou  simple déroute passagère ? Toujours est-il que Davos s'est incliné  dans les grandes largeurs chez la lanterne rouge. Les  Rapperswil-Jona Lakers ont largement dominé les champions de Suisse  en titre (4-2) et mis un terme à une série de quatre défaites. Pour  son 500e match sous les couleurs st-galloises, Cyrill Geyer a  montré la voie à ses coéquipiers en première période. Marc Geiger  (22e), Reto Suri (28e sur pénalty) et Stacy Roest s'y sont  engouffrés avec délice. 

Larry Huras est loin d'avoir trouvé la clé pour refaire de  Lugano une équipe de premier plan. Les Tessinois ont été écrasés à  Zoug (4-0). Pire, ils ont encaissé la bagatelle de 21 buts lors de  leurs quatre dernières sorties ! Benjamin Conz doit trouver le  temps bien loin, lui qui a été trompé successivement par Glen  Metropolit (4e), Esa Pirnes (22e), Thomas Ruefenacht (26e) et Duri  Camichel (31e). 

La rencontre opposant l'avant-dernier du classement à  l'antépénultième a donné lieu à un affrontement de haute volée. Les  Langnau Tigers et Ambri-Piotta, qui pourraient bien se retrouver  opposés au premier tour des play-out, a fini par sourire aux  Emmentalois, vainqueur in extremis 3-2. Simon Moser a profité de la  deuxième victoire en deux jours de sa troupe pour inscrire son 100e  point en LNA.

 

Bienne quasiment en play-off

Vainqueur 4-3 de Genève-Servette dans un match-couperet,  Bienne a un patin et demi en play-off. Corollaire, les Genevois ont  réservé une place pour les play-out de LNA. 

Avec sept points d'avance et un match en moins, l'avance de  Bienne sur Genève-Servette semble désormais suffisante pour éviter  tout retour à 13 matches de la fin du tour de qualification. 

A l'image de toute la saison, les Genevois se sont réveillés  trop tard dans cette partie capitale. A la suite d'un premier  tiers-temps calamiteux, ils étaient menés 3-0 par des Seelandais à  la fête. Avec un compte favorable de 15 tirs à 5, les joueurs de  Kevin Schläpfer avaient ultradominé une première période où les  Servettiens paraissaient totalement désintéressés par le sort du  match. A l'exception d'un tir sur le poteau de Paul Savary après  35'' de jeu, ils se sont montrés dépassés par les Seelandais qui  ont ouvert la marque sur leur première supériorité numérique (4e  Tschantré). 

Pour leur malheur, les Genevois ont encore encaissé le 3-0 à  40'' de la fin de la troisième période sur un but très douteux  puisque le puck ne semble pas avoir franchi entièrement la ligne de  but. A se demander pourquoi M. Kurmann l'a accordé. 

Heureusement, les coéquipiers de Tobias Stephan ont montré un  visage bien plus conquérant lors des deux dernières périodes. Grâce  à un but de Fata et de Rubin, ils ont réduit le score peu après la  mi-match. Ils auraient même pu prétendre revenir à égalité si le  même Rubin n'avait pas vu son penalty retenu par Berra (27e). 

Dès le début de la dernière période, Fata, une nouvelle fois,  arrachait l'égalisation mais 2' plus tard, Spylo laissait sur place  la paire de défense genevoise sur un contre et sur le rebond,  Lauper pouvait marquer le but de la victoire et peut-être de la  qualification pour les play-off. Pour les Genevois, il faut  désormais préparer les play-out qu'ils n'ont disputé qu'une seule  fois en 2006.