La Suisse livre un match préoccupant face au Canada

A deux jours du début du championnat du monde de Minsk, l'équipe nationale s'est faite gifler 4-0 par le Canada lors de son dernier match préparatoire.

07 mai 2014, 07:36
Sean Simpson a livré la liste des joueurs appelés pour le tournoi d'Arosa. Aucun Neuchâtelois ne figure sur la liste.

Pour son huitième et dernier match de préparation en vue du championnat du monde de Minsk (9 au 25 mai), la Suisse s'est inclinée 4-0 au Hallenstadion devant le Canada. Il s'agit de la cinquième défaite des hommes de Sean Simpson qui ont livré une performance d'une grande pauvreté.

Face à un Canada composé dans l'urgence comme chaque année, les hommes de Sean Simpson ont connu quelques peines à suivre le rythme nord-américain. Sur un service parfait de Huberdeau, Read a pu battre imparablement un Reto Berra rouillé, car privé d'action depuis le 11 avril (6e). Les joueurs de Dave Tippett, arrivés à Zurich ce week-end, ont donné l'impression d'avoir plus envie que la sélection helvétique.

A la 14e, Grossmann a dû suppléer Berra et dégager un puck qui prenait la direction des buts. Cinq minutes plus tard, Ellis a pu doubler la mise en récupérant une rondelle laissée libre par la défense suisse. Profitant d'une double supériorité numérique au tout début de la période intermédiaire, les Canadiens ont enfilé un troisième goal grâce à Turris d'un tir aussi puissant que précis. MacKinnon a ajouté une quatrième réussite à la 59e.

Léthargiques, les Suisses ont entrouvert les yeux dans le troisième tiers, sans toutefois affoler les joueurs à la feuille d'érable. Il faut dire que la troupe de Simpson n'a plus marqué depuis 156 minutes. Inquiétant.

Pour cette ultime rencontre de préparation, Sean Simpson avait choisi de laisser au repos Romy, Kamerzin et surtout Sven Bärtschi. L'ailier d'Abbotsford, débarqué le matin, n'a donc pas pu faire ses débuts sous le maillot de l'équipe nationale. Egalement appelé en renfort, Simon Moser a en revanche retrouvé sa place dans l'alignement. Joueur très apprécié par le coach national, le Bernois a encore des repères à trouver.

Retranché ce week-end après une bonne partie contre l'Allemagne, Kevin Fiala a eu la bonne surprise d'apprendre qu'il avait droit à une seconde chance. L'attaquant de 17 ans a été rappelé pour pallier la défection de Simon Bodenmann, blessé. Il devient ainsi le troisième joueur après les Biélorusses Andreï Kostitsyn et Vadim Karaga à disputer dans la même année les Mondiaux M18, M20 et celui des "grands".

Mais malgré son jeune âge, il ne bat pas le record de précocité de Nino Niederreiter datant de 2010. Le Grison était plus jeune de six semaines lorsqu'il avait participé au tournoi mondial en Allemagne. Si l'attaquant aux racines tchèques n'a ni le permis ni le droit de vote, il ne s'est pas privé pour déstabiliser la défense canadienne. Dans le tiers médian, le joueur de HV71 a eu deux occasions d'inscrire le premier but suisse, mais il lui a manqué quelques centimètres.

Excellent créateur, Fiala possède le bagage technique nécessaire pour offrir une solution alternative à Simpson. L'ancien junior des Zurich Lions, troisième de la liste européenne pour la prochaine draft NHL, doit juste digérer le passage au niveau international.

La Suisse a maintenant deux jours pour préparer le début du championnat du monde et son entrée en lice vendredi (15h45) contre la Russie d'Alex Ovechkin. Seule certitude, elle devra montrer davantage que lors de ses deux dernières sorties si elle ne veut pas connaître une mortifiante désillusion un an après sa médaille d'argent décrochée à Stockholm.