Grand Prix de Grande-Bretagne: Rosberg vainqueur d'une course mouvementée

Nico Rosberg (Mercedes) a remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone.

30 juin 2013, 16:18
great_britain

Nico Rosberg (Mercedes) a remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone. Il a devancé Mark Webber (Red Bull-Renault) et Fernando Alonso (Ferrari) au terme d'une épreuve mouvementée.

La course a en effet été étonnante, avec pas moins de quatre voitures frappées par une crevaison intempestive du pneu arrière gauche. La voiture de sécurité a dû entrer en piste à deux reprises afin que la piste soit nettoyée des nombreux débris qui la jonchaient.

Rosberg, vainqueur pour la troisième fois de sa carrière, a bénéficié des ennuis de son coéquipier Lewis Hamilton. L'auteur de la pole menait la course avec autorité lorsqu'il a été victime d'une crevaison au 8e tour. Il a perdu beaucoup de temps, mais a pu néanmoins remonter jusqu'au 4e rang.

L'autre malchanceux du jour a été Sebastian Vettel (Red Bull-Renault). Le triple champion du monde, qui avait pris la tête après la crevaison d'Hamilton, a dû abandonner au 41e tour à cause d'une boîte à vitesses récalcitrante. Il conserve la tête du championnat, mais Alonso a réduit son écart à 21 points.

Mark Webber, pour son dernier British GP, a failli s'imposer pour la troisième fois à Silverstone, malgré un départ raté (15e). L'Australien a gagné quatre places dans les derniers tours pour échouer à moins d'une seconde de Rosberg.

L'écurie Sauber-Ferrari a inscrit le point de la 10e place grâce à Nico Hülkenberg. Son coéquipier Esteban Gutierrez s'est classé 14e.

Pirelli devra sans doute donner des explications après les crevaisons qui se sont produites en course sur les voitures d'Hamilton, de Felipe Massa (Ferrari/6e), de Jean-Eric Vergne (Toro Rosso-Ferrari) et Sergio Perez (McLaren-Mercedes). Les pilotes ont eu de la chance de s'en tirer sans mal alors que le pneu a littéralement explosé à grande vitesse.