Formule 1 – GP du Japon: Bottas s’impose et Mercedes remporte le titre des constructeurs

C’est un record. Grâce à la victoire du Finlandais Valtteri Bottas au Grand Prix du Japon, Mercedes remporte son 6e titre des constructeurs d’affilée.

13 oct. 2019, 09:02
Valtteri Bottas sur Mercedes remporte le sixième Grand Prix de sa carrière.

Valtteri Bottas (Mercedes) a remporté le Grand Prix du Japon à Suzuka, où le soleil était de retour après le passage du typhon Hagibis qui avait provoqué le report des qualifications au dimanche matin. Le Finlandais a précédé Sebastian Vettel (Ferrari) et Lewis Hamilton (Mercedes).

 

Une première décision, attendue, est tombée au terme de la course. Mercedes est désormais assurée d'un sixième titre mondial consécutif des constructeurs, ce qui constitue un record dans la discipline. Et un pilote Mercedes décrochera également le titre: Hamilton reste le mieux placé puisqu'il compte encore 64 points d'avance sur son coéquipier, alors que quatre courses restent à disputer.

 

Bottas a construit sa victoire grâce à un départ fulgurant. Placé sur la deuxième ligne, il dépassait d'emblée les Ferrari de Vettel (en pole) et Charles Leclerc. Ce dernier harponnait peu après la Red Bull-Honda de Max Verstappen. Ferrari, qui avait monopolisé la première ligne de départ, s'est ainsi fait hara-kiri dès le 1er tour du Grand Prix.

Super départ

Ce succès est le sixième de la carrière de Bottas en formule 1, le troisième en 2019 après l'Australie et l'Azerbaïdjan. "Je suis très heureux. J'ai pris un super départ et Sebastian a connu un problème. Mon rythme était excellent. Nous savions qu'il était possible de faire un ou deux arrêts, il n'y avait pas une grande différence. J'ai pu contrôler la course et pousser quand il fallait", a expliqué le Finlandais.

Vettel, qui a échappé de manière étonnante à une pénalité pour faux départ (sa voiture a bougé avant l'extinction des feux), a avoué son erreur. "Les feux étaient longs, donc c'est ma faute. C'était un mauvais départ. Les Mercedes étaient très rapides en course. Cela n'a pas été facile de conserver la deuxième place", a dit le pilote allemand.

Lewis Hamilton s'est pour sa part montré assez peu loquace. L'Anglais n'a pas semblé convaincu par la stratégie, lui qui aurait peut-être voulu aller au bout avec un seul arrêt. "Félicitations à l'équipe pour ce sixième titre consécutif. J'ai voulu rapporter le plus de points possible aujourd'hui", a-t-il lâché. Hamilton a signé le tour le plus rapide, ce qui lui a apporté un point supplémentaire.

Leclerc pénalisé

Le Thaïlandais Alexander Albon (Red Bull-Honda) s'est classé au 4e rang, soit le meilleur résultat de sa carrière. Il a précédé l'Espagnol Carlos Sainz (McLaren-Renault) et Leclerc, qui a connu une course mouvementée avec trois arrêts. Le Monégasque a écopé après la course de 15'' de pénalité, ce qui l'a fait reculer au 7e rang derrière Daniel Ricciardo (Renault).

Les Alfa Romeo-Ferrari n'ont pas fait d'étincelles. Kimi Raikkonen (14e) et Antonio Giovinazzi (16e) ont échoué loin des points.