Un mois de prison ferme pour l'attaquant brésilien Brandao

Un mois de prison ferme et 20'000 euros d'amende pour l'attaquant de Bastia, Brandao, à la suite de son coup tête contre Thiago Motta dans les vestiaires du Parc des Princes.

27 nov. 2014, 15:12
Brazilian striker Brandao  and his lawyer Olivier Martin arrive at the French soccer federation (FFF) for appeal hearings, in Paris, Tuesday, Nov.4, 2014. Brandao was banned for six months for headbutting Paris Saint-Germain midfielder Thiago Motta and breaking his nose after a match between PSG and Bastia. (AP Photo/Francois Mori)

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné le Brésilien de Bastia, Brandao, à un mois d'emprisonnement ferme et 20'000 euros (24'800 francs) d'amende pour un coup de tête porté au milieu du Paris SG, Thiago Motta.

Les trois juges sont allés au-delà des réquisitions du parquet, qui avait demandé huit mois de prison avec sursis et 15'000 euros d'amende.

Le président, Yves Madre, a néanmoins laissé entendre que le joueur de 34 ans pourrait bénéficier d'un aménagement de peine et ne pas séjourner en prison.

Il a ainsi regretté l'absence à l'audience de Brandao, opéré jeudi de la cuisse droite après une blessure à l'entraînement, la semaine dernière. Cette absence ne permettait pas au tribunal de prononcer une peine alternative, tels des travaux d'intérêt général, a précisé M. Madre.

Pour expliquer la sévérité du tribunal, qui a retenu la préméditation, le président a dit que les juges avaient pris "en compte le contexte et notamment les problèmes de violence dans les stades".