Réservé aux abonnés

Terrains synthétiques cancérigènes: il en existe aussi en Valais

Différents reportages en France et des études aux Etats-Unis soulèvent la question de la nocivité des granulats noirs qui remplissent certaines pelouses caoutchoutées. Les clubs valaisans, qui en sont équipés, suivent le dossier sans affolement.

04 avr. 2018, 05:30
Coprésident du FC Fully, Roberto Ançay lance les granulats noirs issus de pneus usagés qui servent au remplissage de certains terrains synthétiques comme celui de Charnot.

Les pelouses en caoutchouc colonisent peu à peu le Valais. Plus d’une dizaine de ces surfaces recouvertes d’herbe artificielle s’étendent des Evouettes à la vallée de Conches. De bienvenus en raison de leur résistance à toutes les conditions climatiques, une partie de ces terrains affrontent la polémique depuis quelques semaines. Un récent reportage télévisé dans le cadre de l’émission «Envoyé spécial» sur la chaîne France2, dans la foulée d’u...