Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Sebastian Coe, président, aussi dans la tourmente

Soupçonné de conflit d’intérêts en faveur de Nike...

25 nov. 2015, 23:36
/ Màj. le 26 nov. 2015 à 00:01

Dopage, corruption et maintenant conflit d’intérêts? Une nouvelle polémique touche la fédération internationale (IAAF): son président Sebastian Coe est soupçonné par la BBC d’avoir usé de son influence dans l’attribution des Mondiaux 2021 à Eugene (EU), berceau de l’équipementier Nike dont il est l’ambassadeur.

Ces accusations tombent mal, juste avant la réunion du conseil de l’IAAF, vendredi à Monaco, et moins de trois semaines après le scandale de dopage organisé en Russie. Elles ternissent l’image de Coe: cet ancien champion olympique anglais, élu en août à la tête de l’instance pour succéder au controversé Lamine Diack, est censé être le chevalier blanc qu’attendait l’athlétisme.

Plus largement, elles jettent de nouveau le doute sur la probité des grandes instances mondiales du sport, censées porter des valeurs morales fortes mais dont la crédibilité a été largement entamée par le scandale FIFA.

La BBC affirme avoir eu accès à un courriel de Nike...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias