Mondial 2018: l'Udinese exige que Behrami quitte Belfast et la Nati pour rentrer en Italie

Annoncé blessé et "out" pour trois à quatre semaines après une blessure contractée en championnat d'Italie il y a 10 jours, Valon Behrami espère toujours jouer les barrages face à l'Irlande du Nord. Mais son club, l'Udinese, exige désormais qu'il rentre en Italie pour se soigner.

08 nov. 2017, 13:35
Valon Behrami est à Belfast et il compte tout faire pour jouer face à l'Irlande du Nord.

L'Udinese attaque l'Association Suisse de Football (ASF). Le club du Frioul exige le retour immédiat à Udine du demi tessinois qui se trouve à Belfast avec l'équipe de Suisse.

A la veille du match aller du barrage contre l'Irlande du Nord, l'Udinese estime que Valon Behrami n'est pas "sélectionnable" pour ce barrage dans la mesure où le club a reçu la convocation de l'ASF le 27 octobre, soit cinq jours après le délai légal. "C'est pourquoi le club demande le retour immédiat de Valon Behrami à Udine", précise un communiqué du club.

L'Udinese rappelle aussi que le club a signifié à l'ASF le 3 novembre que "Valon Behrami n'est pas apte à disputer ce barrage en raison de sa blessure et que l'interruption de son traitement thérapeutique ne peut influer que de manière négative sur sa guérison."

"Si l'ASF ne libère pas le joueur ou si elle décide de le faire jouer ce barrage, l'Udinese est prêt à s'engager devant les justices civile et sportive pour obtenir réparation", affirme par ailleurs le club de Serie A.

L'ASF communiquera sur cette affaire Behrami en fin d'après-midi depuis Belfast lors de la traditionnelle conférence de presse d'avant-match.