Ligue des champions: 0-0 entre Chelsea et Atletico Madrid, Czech out

La première demi-finale de la Ligue des champions opposant l'Atletico Madrid à Chelsea n'a pas atteint des sommets footballistiques. Les Londoniens de Mourinho ont obtenu le nul qu'ils étaient venus chercher. Mais ils perdent leur gardien Czech sur blessure.
23 avr. 2014, 07:29
Petr Cech a dû quitter le terrain sur blessure. Un vrai coup dur pour Chelsea qui a également perdu en route Terry.

Atletico Madrid et Chelsea se sont séparés sur un score nul et vierge en demi-finale aller de la Ligue des champions. La partie, totalement verrouillée par les visiteurs, n'a pas fait la part belle au spectacle.

Ce score laisse toutes les options ouvertes avant le retour prévu mercredi 30 avril à Londres. Devant son public, Chelsea devra alors prendre quand même un peu plus de risques pour marquer. Car à Madrid, les Londoniens avaient "parqué le bus" dans leur surface et aux abords de celle-ci. Diego Costa, très attendu face à une équipe qu'il pourrait rejoindre cet été, a pu se rendre compte en personne de la solidité de l'arrière-garde anglaise. L'attaquant a été décevant et n'a, sur ce match, pas justifié sa réputation.

Tout pour la défense

Il fallait s'y attendre: Jose Mourinho avait choisi une option ultra-défensive pour le déplacement dans le chaudron du Vicente-Calderon. Le manager des Blues n'alignait que deux joueurs à vocation offensive, soit Torres, très isolé en pointe pour son retour sur le lieu de ses premiers exploits, et Willian en électron libre. Pour le reste, il avait redoutablement musclé l'entrejeu, avec notamment David Luiz et Obi Mikel en sentinelles devant la défense. A chaque perte de balle, Chelsea se massait dans ses trente derniers mètres et attendait, tel un boxeur se réfugiant dans les cordes.

L'unique préoccupation des Anglais était de ne pas encaisser de but, et d'éventuellement aller en inscrire un sur une balle arrêtée ou après un contre. Face à cette muraille humaine, l'Atletico n'est pas parvenu à mettre assez de folie et de vitesse dans ses actions. Les hommes de Diego Simeone, pourtant soutenus avec ferveur par leur public, ont été loin de rééditer leur entame de match phénoménale du quart de finale retour contre Barcelone.

Cech blessé

La première période a donc été très pauvre en émotions, aucune équipe n'arrivant à se créer des occasions nettes. L'Atletico a dominé territorialement, mais son emprise sur le match est demeurée inoffensive. Le seul fait de jeu potentiellement décisif survenait peu après le quart d'heure: sur un corner de Koke, Cech était percuté par Raul Garcia, lequel avait été poussé par David Luiz. Le portier des Blues, touché semble-t-il aux côtes, devait laisser sa place au vétéran australien Schwarzer.

Le scénario est resté le même après le thé, avec de plus en plus de nervosité sur la pelouse, le climat étant par instants irrespirable. Ou quand l'enjeu tue le jeu... Schwarzer réalisait son premier arrêt difficile sur un coup franc de Gabi (76e). Les Espagnols ont souvent eu le tort de miser sur les ballons aériens: mais face à Cahill et Terry, cette tactique était vouée à l'échec.

A fin janvier, Jose Mourinho avait vertement critiqué la tactique de West Ham, qui était venu obtenir le 0-0 à Stamford Bridge en championnat. Un football du XIXe siècle, s'était-il notamment insurgé. La production de son équipe dans la capitale espagnole étant un copier-coller des heures les plus sombres du catenaccio, il serait intéressant d'écouter l'avis du manager portugais à ce sujet. Mais on sait que ses déclarations sont souvent à géométrie variable...