Réservé aux abonnés

L’état de grâce est terminé

03 juin 2016, 23:17
/ Màj. le 04 juin 2016 à 00:01
ZU DEN MELDUNGEN, DASS BEI DER FIFA ETHIKKOMMISSION MEHRERE ANZEIGEN GEGEN FIFA-CHEF GIANNI INFANTINO EINGEGANGEN SEIEN, STELLEN WIR IHNEN AM FREITAG, 3. JUNI 2016, FOLGENDES ARCHIVBILD ZUR VERFUEGUNG -  FIFA president Gianni Infantino gestures during a press conference in Bangkok, Thailand, 28 April 2016. EPA/RUNGROJ YONGRIT FUSSBALL FIFA INFANTINO

L’état de grâce est bien terminé pour Gianni Infantino. Elu le 26 février à la présidence de la FIFA pour réformer une instance gangrenée par la corruption, les trois premiers mois de mandat du successeur de Joseph Blatter sont loin de faire l’unanimité et les accusations pleuvent.

«La crise est terminée», affirmait Infantino le 13 mai lors du congrès de la FIFA à Mexico. Le Valaisan de 46 ans s’est probablement un peu avancé. Hier, le Ministère public de la Confédération a effectué de nouvelles perquisitions au siège de la FIFA à Zurich, toujours dans le cadre de l’enquête ouverte l’année ...