Les JO et la Coupe du monde 2022: "Intérêt mutuel qu'il n'y ait pas collision"

Thomas Bach, président du Comité international olympique (CIO), a estimé qu'il était "dans l'intérêt mutuel du CIO et de la FIFA" que la Coupe du monde de football est les JO d'hiver de 2022 n'aient pas lieu en même temps.

03 févr. 2015, 19:11
Après les JO d'été, la Chine aimerait organiser ses premières joutes hivernales.

Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach a estimé qu'il était "dans l'intérêt mutuel du CIO et de la FIFA" que la Coupe du monde 2022 prévue au Qatar et les JO d'hiver 2022 n'aient pas lieu au même moment.

"Cela serait pour les deux événements une situation perdante-perdante, ni la Coupe du monde, ni les JO d'hiver n'auraient l'exposition qu'ils méritent. Cela poserait aussi des problèmes avec les diffuseurs et les partenaires", a poursuivi le patron allemand du CIO, qui s'exprimait en marge des Championnats du monde de ski alpin à Beaver Creek.

"Mais les derniers signaux envoyés par la FIFA indiquent qu'il n'y aura pas de confrontation directe", a conclu, confiant, le champion olympique 1976 d'escrime, élu à la tête du CIO en mai 2013.

Depuis l'attribution de la Coupe du monde au Qatar, la question des dates du tournoi fait l'objet de nombreuses discussions. La compétition se déroule toujours en été, mais les chaleurs qui sévissent à cette période dans l'émirat rendent difficile la tenue de l'événement.

La FIFA s'est peu à peu rangée à cet argument: son secrétaire général Jérôme Valcke a répété fin janvier que la Coupe du monde 2022 au Qatar "se jouerait en hiver".