Le Bayern prend une belle option

Le Bayern Munich a fait un pas vers le dernier carré de la Ligue des champions. A domicile, il a battu la Juventus 2-0 en quart de finale aller grâce à des buts d'Alaba (1re) et Müller (63e).

02 avr. 2013, 22:35
Les Munichois jubilent après le 2-0. Conquérant à domicile, le Bayern a pris une belle option sur la qualification.

Très solide, conquérante, avec une impressionnante solidarité - quel travail défensif effectué par les attaquants -, l'équipe de Jupp Heynckes a livré un match plein et abouti. Elle se profile de plus en plus comme un prétendant au titre suprême à Wembley le 25 mai. En face, la Juventus a plutôt déçu, se montrant inoffensive. Neuer n'a pas eu le moindre arrêt sérieux à effectuer.

Le Bayern ouvrait le score après... 25 secondes de jeu. Pirlo perdait le ballon dans l'axe au profit de Schweinsteiger, lequel décalait Alaba. De 25 mètres, le latéral autrichien expédiait un tir tendu, légèrement dévié par Vidal, qui trompait Buffon. La Juventus tentait immédiatement de réagir et connaissait un premier quart d'heure intéressant, durant lequel elle dominait et se montrait dangereuse de loin par Pirlo (11e) et Vidal (13e). Lichtsteiner se proposait sans cesse sur le flanc droit.

Mais ensuite, le Bayern prenait nettement l'ascendant. La sortie de Kroos (blessé, déchirure musculaire), remplacé par un Robben très en jambes, bonifiait la manoeuvre bavaroise. Les Allemands gagnaient les duels, écartaient le jeu et malmenaient leurs adversaires avec les dribbles de Ribéry et Robben sur les côtés. Malheureusement pour eux, ils ne parvenaient pas à concrétiser malgré plusieurs situations favorables, notamment par Robben (18e/21e/32e) et Schweinsteiger (43e).

Le scénario ne changeait guère après la pause. Buffon devait sauver devant Mandzukic (49e) puis sur un coup franc d'Alaba (55e). Le Bayern finissait quand même par obtenir la juste récompense de son emprise par Müller (63e), après un tir de Luiz Gustavo relâché par Buffon.

Les Italiens auront une tâche difficile au retour. Remonter deux buts au Bayern s'annonce ardu, d'autant plus que les Turinois seront privés de Vidal et Lichtsteiner, suspendus. Le Suisse a écopé d'un carton jaune bien sévère pour simulation à la 76e. Pour sa part, Shaqiri est entré en jeu à la 93e et a donc foulé la pelouse durant quelques secondes seulement.