Réservé aux abonnés

L'Ibère ne fut pas si rude

Logiquement battu, le «chaland» n'a pas pris l'eau. Ni coulé. Zurich est mathématiquement éliminé.

26 nov. 2009, 05:01

MADRID

Comparaison n'est pas souvent raison. Ou pas toujours. Hier soir, en première mi-temps du moins, Zurich a été nettement moins chahuté que l'Inter de Milan, la veille, face au Barça. Alors, de deux choses l'une. Soit les petits Suisses ont sorti le match de leur vie.

Mieux que l'Inter

Soit le Real de Pellegrini manque de pep. Pep comme punch ou puissance. Ou Pep, avec majuscule, comme Pepe Guardiola, le coach de Barcelone, qui a réussi un sacré coup de pub en ridiculisant les Milanais, en l'absence de Messi et de Ibrahimovic.

Rien à...