Réservé aux abonnés

L'Angleterre s'en va, mais Roy Hodgson reste... à sa tête Comme il est grand, le petit!

Dans le groupe de la mort, ce sont ses adversaires qui "décèdent" les uns après les autres.
21 juin 2014, 00:01
data_art_2419172.jpg

LA PRESSE BRITANNIQUE

a mis en exergue la fébrilité de la défense de l'Angleterre après sa défaite (2-1) face à l'Uruguay, lors de son deuxième match. Pour le "Daily Mail", c'est la défense qui n'a pas supporté la pression: "Négligée, intimidée, effrayée" , écrit le tabloïd. "Avec une défense à qui on ne peut pas faire confiance, même pas pour cinq minutes."

Le "Sun" titre sans ambages: "On mord encore la poussière." De son côté, "The Guardian" note: "Après quatre ans de préparation, tout cet engagement émotionnel et toute cette attente liée à un tel événement, la Coupe du monde de l'Ang...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois