Hooligans: avec l'opération "Focus One", la Swiss Football League serre la vis

Ce n'est pour l'heure qu'un projet pilote limité, mais la Swiss Football League veut montrer sa détermination à lutter contre le hooliganisme. Elle a lancé mi-mars un projet pilote pour identifier et punir rapidement les fauteurs de troubles.

05 mai 2015, 13:09
212460775

Se présentant déterminée à lutter contre les actes de violence qui sévissent dans les stades, la Swiss Football League a dévoilé un projet pilote qu'elle finance elle-même et qu'elle a déjà lancé mi-mars. L'opération "Focus One" a notamment pour but d'identifier clairement les fauteurs de troubles pour les sanctionner.

Ce projet pilote, limité dans le temps et qui vise des actions ponctuelles, a pour principe de confier à une entreprise privée le soin de filmer les supporters visiteurs lors de matches jugés à risques. Il s'agit ensuite de transmettre les images aux autorités judiciaires et à la police ainsi que de prononcer des interdictions de stade.

Pour l'heure, sept opérations de ce genre ont été menées, ayant débouché sur 35 rapports remis aux forces de l'ordre. Notamment 26 pour la seule rencontre du 12 avril entre Bâle et Zurich, qui avait dû être interrompue après des débordements dans le secteur des fans du FCZ.

"Focus One" est censé durer jusqu'au terme de la présente saison et coûtera environ 100 000 francs. Après en avoir fait le bilan, la SFL décidera si elle poursuit ou non l'expérience.

La Ligue entend également améliorer l'accueil des supporters visiteurs pour favoriser des comportements pacifiques. Elle a pris pour exemples quelques mesures mises en oeuvre par les Young Boys, comme le remplacement des agents de sécurité casqués et armurés par des stewards spécialement formés.