Guy Stéphan: "La Suisse est une des meilleurs nations mondiales"

Guy Stéphan, l'adjoint de Didier Deschamps, a tressé des louanges à l'équipe de Suisse, que la France affrontera vendredi à Salvador. Et a essayé d'entretenir le mystère sur la composition des Bleus.
17 juin 2014, 20:13

"La Suisse, ce sera très très dur. Cette équipe n'est pas sixième au classement FIFA par hasard, alors que la France n'est que dix-septième."

Comme Deschamps, Guy Stéphan pointe dans son viseur le flanc droit des Suisses. "L'équipe est très dense, peut s'appuyer à la fois sur un jeu court et long et dispose d'une côté droit très performant avec Lichtsteiner qui s'entend très bien avec Shaqiri, lequel peut déstabiliser l'adversaire à tout moment."

Le sélectionneur adjoint a aussi évoqué les noms du duo de Naples Inler - Behrami, "des milieux typiques placés devant la défense avec un gros volume de jeu et de la qualité technique", ainsi qu'un Rodriguez "un peu méconnu chez nous mais très connu en Allemagne".

Pour Stéphan, la prestation de la formation de Hitzfeld contre l'Equateur ne reflète pas totalement la valeur de l'équipe. "La Suisse, aujourd'hui, fait partie des meilleures nations mondiales. J'ai vu certains autres de ses matches où elle a été beaucoup plus performante que contre l'Equateur. Sa position actuellement n'est pas une surprise, après tous les efforts fournis dans les années 1990 pour la formation. La Suisse a dernièrement été championne du monde M17, vice-championne d'Europe M21, elle obtient des résultats parce qu'elle travaille beaucoup avec ses jeunes."

Face à un adversaire aux caractéristiques différentes de celles du Honduras, Guy Stéphan assure que le staff des Bleus songe à peut-être apporter quelques modifications dans son onze titulaires. Pense-t-il au frêle Griezmann qui devra bloquer les courses du puissant Lichtsteiner à droite? Ou alors à Cabaye, touché aux adducteurs contre les Catrachos?

"Yohan va plutôt bien, il participera à la séance, très légère, de mardi, mais peut-être pas dans son intégralité, explique l'adjoint de Deschamps. Pour le moment, mais le match est encore un peu loin, un forfait n'est pas envisagé." Mais pas non plus totalement écarté...

Le staff français voudrait donc changer une équipe qui gagne? Il n'est pas à exclure que la déclaration de Guy Stéphan vise surtout à garder l'entier des vingt-trois concernés, afin que personne ne décroche en cours de route. Une des préoccupations principales de Deschamps durant ce Mondial.