Football: Tranquillo Barnetta va revenir en Suisse, en janvier 2007, sous le maillot du FC St-Gall

Tranquillo Barnetta va rentrer à la maison. Formé à St-Gall, le joueur des Philadelphia Union, retrouvera le maillot vert des Brodeurs dès janvier 2017.
27 sept. 2016, 14:28
Barnetta, ici en 2002, revient aux sources.

Tranquillo Barnetta va rentrer au bercail. L'ancien international suisse s'est engagé dès janvier 2017 avec son club formateur de St-Gall, avec qui il a signé jusqu'à l'été 2019.

Le milieu de terrain de 31 ans évoluait depuis 2015 à Philadelphie en ligue nord-américaine (MLS). Mais l'ancien cadre de l'équipe de Suisse (75 sélections) a décidé de boucler sa carrière au pays, et surtout dans son club de coeur. "C'est un rêve qui se réalise", a-t-il assuré dans une vidéo postée par le FCSG.

 

 

Cela fait un moment que St-Gall essaie de faire revenir "son" joueur. Mais sans succès jusqu'ici, comme lors de l'été 2015, quand Barnetta avait refusé une offre des Brodeurs pour tenter l'aventure à Philadelphie. Le fils prodigue en a toutefois désormais assez, et la perspective de rentrer chez lui était trop tentante.

 

 

"Tranquillo va nous apporter ses qualités sportives, mais aussi contribuer à enrichir l'ensemble de l'équipe. Il bénéfice d'un sacré prestige au sein et autour du club", s'est réjoui le directeur sportif Christian Stübi à propos de celui qui avait été élu "footballeur suisse de l'année" en 2008.

Tranquillo Barnetta était entré en 1996, à l'âge de 11 ans, dans les classes juniors du FC St-Gall. Le natif de Rotmonten avait ensuite gravi les échelons, devenant professionnel en 2002. Mais deux ans plus tard, il était parti pour l'étranger, et plus précisément pour la Bundesliga, où il a longtemps joué au Bayer Lerverkusen, avant de passer aussi par HanovreSchalke et l'Eintracht Francfort.

Après 260 matches en Bundesliga (et 29 buts), il s'était engagé avec l'Union de Philadelphie. Un club pour lequel il a marqué quatre buts cette saison, et qui semble bien parti pour se qualifier pour les deuxièmes play-off de son histoire (après 2011).