Football - Ligue des champions: Liverpool renverse le Barça 4-0 et se qualifie pour la finale

Quel exploit de Liverpool! Xherdan Shaqiri et ses compagnons ont réussi à remonter la lourde défaite du match aller, en écrasant le Barça 4-0 à Anfield. Les Reds affronteront en finale de la Ligue des champions le vainqueur du match Ajax-Tottenham de mercredi soir.

07 mai 2019, 22:55
Wijnaldum (à gauche), entré à la mi-temps, a inscrit un doublé contre le Barça en demi-finale de la Ligue des champions ce mardi soir.

Liverpool, fessé 3-0 à Barcelone à l'aller, a fait parler la poudre pour corriger les Espagnols 4-0 au retour à Anfield Road et, ainsi, se qualifier pour la finale de la Ligue des champions, qu'il cherchera à remporter pour la sixième fois. Un chapitre de plus dans la magnifique histoire des Reds!

 

 

Xherdan Shaqiri, déjà sacré avec Bayern Munich lors de la saison 2012/13, peut donc devenir, le 1er juin prochain à Madrid, le premier Suisse à soulever deux fois le plus prestigieux des trophées du football de clubs. Face à l'Ajax Amsterdam ou Tottenham, qui s'affronteront mercredi dans la deuxième demi-finale (1-0 à l'aller pour les Bataves).

Peut-être trop sûr de sa force, peut-être pas assez conscient du danger - ce qui serait une faute professionnelle connaissant l'histoire de l'adversaire -, le Barça a confondu. Alors qu'il cherchait probablement à contrôler et maîtriser l'incendie dans un Anfield incandescent, il s'est lui-même endormi et n'a jamais été à la hauteur du défi physique et mental que lui ont lancé les Anglais. Comment, sinon, expliquer l'effarante inattention sur ce corner qui a offert à Divock Origi le 4-0 à la 79e?

L'autre remontada

Ainsi, un peu plus de deux ans après avoir fait du PSG la risée du monde entier en signant une inoubliable remontada, les Catalans sont devenus à leur tour les dindons d'une farce qui, pour les Reds, n'en était pas du tout une. L'équipe de Jürgen Klopp a affiché une détermination sans faille pour imprimer au match une intensité qui a eu raison de l'habituelle sérénité blaugrana.

Avec la réussite, de surcroît, d'avoir pu bouter le feu très tôt dans la partie, à la 7e déjà. Une erreur de Jordi Alba - qui, lui, n'était pourtant pas tombé dans le piège de la suffisance et s'est montré généreux de bout en bout - dont a profité Henderson puis, sur le renvoi de ter Stegen, Origi, donc également auteur du 1-0.

 

 

Cet Origi titularisé avec Shaqiri en lieu et place des deux blessés Salah et Firmino: oui, Liverpool a renversé la montagne malgré l'absence de deux de ses trois fers-de-lance. Et l'international suisse y a également contribué, en déposant sur la tête de Wijnaldum le ballon du 3-0 à la 56e, soit deux minutes seulement après la première réalisation du Néerlandais entrée... à la pause.

Shaqiri et Alisson se rachètent

Il fallait au moins cela pour que Shaqiri (sorti à la 90e) se rachète d'une mauvaise première mi-temps durant laquelle il s'est surtout signalé par une reprise manquée qui aurait dû lui permettre d'ouvrir le score après 50 secondes seulement ainsi que par trois pertes de balles bien embarrassantes.

 

 

Si Origi et Wijnaldum se profilent comme les hommes providentiels, il ne faudrait pas oublier non plus le portier Alisson, qui s'est notamment interposé devant Messi (14e et 68e), Coutinho (18e), Alba (45e+4) et Suarez (51e). De quoi effacer le cauchemar que le Brésilien avait vécu au Camp Nou et permettre au peuple rouge de chanter une nouvelle fois leur fierté devant cet énième morceau de bravoure. "Never give up", était-il écrit sur le t-shirt que portait Salah dans les tribunes. Message reçu!