FIFA: Havelange et Teixeira ont accepté des pots-de-vin

Joao Havelange, ancien président de l'instance dirigeante du football mondial, et Ricardo Teixeira, ancien président de la Fédération brésilienne de football, ont accepté des pots-de-vin.

11 juil. 2012, 18:35
Der FIFA-Hauptsitz beim Eindunkeln, aufgenommen am Mittwoch, 20. Oktober 2010, in Zuerich. Der Weltfussballverband FIFA hat bei der internen Ethikkommission ein Verfahren gegen zwei Mitglieder seines Exekutivkomitees eingeleitet. Fifa-Vizepraesident Reynald Temarii und Fifa-Vorstandsmitglied Amos Adamu werden beschuldigt, bestechlich zu sein. (KEYSTONE/Steffen Schmidt)

The Headquarters of the International Football Association FIFA in Zurich, Switzerland, on Wednesday, October 20, 2010. FIFA's ethics court began hearing corruption allegations on Wednesday against executive committee members Amos Adamu and Reynald Temarii, and at least two countries bidding to host the 2018 and 2022 World Cups. (KEYSTONE/Steffen Schmidt)

La FIFA a publié mercredi un document qui révèle que Joao Havelange, ancien président de l'instance dirigeante du football mondial, et Ricardo Teixeira, ancien président de la Fédération brésilienne de football, ont accepté des pots-de-vin.

Sur injonction de la justice suisse, la FIFA a publié ledit document qui détaille comment Teixeira a reçu au moins 12,74 millions de francs suisses (environ 10 millions d'euros) entre 1992 et 1997 de la part d'ISL, une ancienne agence de marketing sportif chargée de l'attribution des droits de télévision, qui a fait faillite en 2001.

Quant à Havelange, c'est plus d'1,5 millions de francs suisses (environ 1 million d'euros) qu'aurait reçu le dirigeant, aujourd'hui âgé de 96 ans.

D'autres paiements, de l'ordre de 22 millions de francs suisses (environ 18 millions d'euros), auraient été fait à des comptes liés aux deux Brésiliens.