Euro 2020: la Suisse n'organisera pas de matches

La Suisse renonce à se porter candidate à l'organisation de matches de l'Euro 2020, qui aura lieu dans différentes villes du continent. L'ASF estime qu'une candidature helvétique aurait peu de chances d'être retenue.
25 avr. 2014, 14:01
Peter Gillieron, Zentralpraesident, spricht an der Delegiertenversammlung des Schweizerischen Fussballverbandes SFV, am Samstag, 11. Mai 2013, in Bern. (KEYSTONE/Peter Schneider)

"Nous avons senti que les pays qui avaient organisé un Championnat d’Europe les douze dernières années, avaient, au mieux, de faibles chances d’être retenus pour l'Euro 2020", explique Peter Gilliéron, président de l’ASF. Ainsi, l'organisation faîtière du football suisse renonce à confirmer la candidature prévue avec le Parc St-Jacques de Bâle. L'UEFA doit désigner les villes hôtes de l'Euro 2020 en septembre prochain. Pour mémoire, la Suisse avait co-organisé l'Euro 2008, avec l'Autriche.

"Nous ne voulions pas investir des moyens financiers (en vue de l'Euro 2020) et impliquer les instances politiques cantonales et nationales en vain", a ajouté Alex Miescher, secrétaire général de l’ASF, pour étayer le renoncement. Peter Gilliéron a encore relevé que l’ASF souhaitait, dans un avenir proche, poser sa candidature pour "des matches internationaux à différents niveaux", sans autre précision.

Cette semaine, la Pologne avait également retiré sa candidature, de même que la ville de Prague.

Au départ, 39 pays pays avaient manifesté leur intérêt. Il en resterait une vingtaine, Au final, treize villes hôtes seront désignées. Cette idée d'un Euro 2020 itinérant émane du président de l'UEFA Michel Platini.