Réservé aux abonnés

Entraîneur: mieux que les diplômes, le compagnonnage

22 févr. 2017, 01:06
18.12.2007. Entretien avec Charly ROESSLI, entraîneur du FC SION dans son bureau de la Porte d'Octodure. (NOUVELLISTE/Christian HOFMANN)

Vous qui regardez les matchs à la télé, lorsqu’au hasard d’un arrêt de jeu, la caméra vous montre des entraîneurs tendus, hagards, coléreux, franchement froids, aux anges ou effondrés, vous êtes-vous demandé comment ils sont arrivés là, sur ce banc, à compter les buts, le temps et sur la chance? Par quel moule ces personnages sont-ils passés?

On ne saura jamais qui de l’entraîneur ou de l’équipe fait l’autre. On devient entraîneur, officiellement avec l’obtention d’un diplôme, un vrai de vrai, encadrable. Pour ma part, j’ai obtenu ce dernier sésame – licence PRO UEFA – en 2008-2009.

Peu d’élus e...