Réservé aux abonnés

Déraillement au Vélodrome

Aie! La puissance et le métier de l'OM ont eu raison des Zurichois. Le champion de Suisse ne méritait pourtant pas pareille fessée.

04 nov. 2009, 05:01

MADRID

Le plan initial du FC Zurich est rapidement tombé à la mer. En pleine mer. Au point qu'on se demande si c'est une question de poisse qui a collé aux maillots du petit Suisse de service, d'un manque de concentration ou d'une jubilation européenne mal placée. On veut bien que les hommes de Bernard Challandes se soient laissés griser par l'ambiance exceptionnelle du Vélodrome, mais tout de même...

Sur le premier coup-franc accordé aux Phocéens, tiré par un Abriel qui n'en demandait pas tant, Aegerter n'a fait qu'effleurer le ballon de la tête. L'autogoal était parfait. Dans l'enchaînement, V...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois