Chelsea-Barcelone: les Anglais ont tenu le choc

Demi-finale aller: Chelsea - Barcelone 1-0.

19 avr. 2012, 00:01
data_art_791590

Un Chelsea hyper-réaliste a pris un léger avantage sur Barcelone en demi-finale de la Ligue des champions. Les Anglais se sont imposés 1-0 chez eux grâce à un but de Drogba (45e). Le Barça devra se montrer plus efficace mardi prochain lors du match retour.

Le succès des Londoniens doit beaucoup à leur grande discipline tactique sur le plan défensif. Ils ont réduit les espaces au maximum et se sont massés devant leur surface, où les visiteurs n'étaient pas les bienvenus... Le gardien Cech s'est montré impeccable, bref tout a bien marché pour les hommes de Roberto di Matteo. S'il continue sur sa lancée, l'ancien joueur de Zurich et Aarau pourrait bien contraindre son président à tranformer son intérim en contrat fixe. Depuis qu'il a succédé à André Villas-Boas, Chelsea va bien mieux: 10 victoires, 2 nuls et 1 défaite en 13 sorties.

Barcelone n'a cependant pas encore rendu sa couronne, tant s'en faut. Les Catalans ont eu des occasions sous la pluie londonienne, mais ils n'ont pas su les concrétiser. Ils n'ont pas non plus livré le meilleur match de leur saison, gênés par la défense très rigoureuse et renforcée de leurs rivaux.

 

Drogba décisif

 

Souvent en position de hors-jeu, parfois mauvais acteur et irritant, Didier Drogba reste pourtant un attaquant redoutable: sur sa première véritable occasion, le vétéran ivoirien signait le but décisif pour Chelsea dans les arrêts de jeu avant la pause. Cette réussite ne reflète absolument pas la physionomie du match.

Car Barcelone a évolué comme à la maison, prenant le contrôle du ballon dès le coup d'envoi. Multipliant les passes, les permutations, les Catalans n'ont pas laissé leurs adversaires respirer. Mais cette domination, aussi nette qu'elle soit, est restée stérile en raison d'une certaine maladresse à la conclusion, et aussi de la malchance. Dès la 7e, Sanchez, lancé dans l'axe par Iniesta, voyait son tir lobé être repoussé par la transversale.

 

Fabregas maladroit

 

Par deux fois, Cesc Fabregas aurait dû donner l'avantage au Barça. Tout d'abord à la 17e, quand il manquait totalement sa reprise après un tir d'Iniesta renvoyé devant lui par Cech. Puis à la 43e, sur un décalage de Messi, lorsqu'il lobait Cech avant que Cole ne puisse dégager sur la ligne.

Alors que la mi-temps se profilait, un ballon perdu à mi-terrain par... Messi permettait à Chelsea de lancer un contre fulgurant. Lampard servait Ramires, lequel trouvait Drogba pour un but qui faisait exploser Stamford Bridge.

 

Frustration pour Messi

 

La physionomie de la rencontre ne changeait pas après le thé. Sous le déluge, Barcelone continuait de presser, et Chelsea pliait sans rompre. Les défenseurs des Blues se jetaient sur chaque tentative adverse, notamment quand Messi s'approchait de la surface.

L'Argentin vivait une soirée frustrante: dès qu'il entrait en possession du ballon, il était aussitôt harcelé par deux ou trois adversaires. Messi, qui avait marqué lors de ses dix derniers matches, a donc vu sa série être interrompue. Cech sauvait sur une frappe d'Adriano (51e), avant que Sanchez ne gâche une superbe balle d'égalisation (57e).

A la 93e, Barcelone passait tout près d'arracher un nul qui aurait été mille fois mérité. Mais la frappe d'Adriano était repoussée par le poteau de Cech! SI