Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Brésil 2014: Roy Hodgson n'a aucun regret sur la stratégie de l'Angleterre

Roy Hodgson, entraîneur de l'équipe d'Angleterre éliminée après ses deux premiers matches au Brésil, garde la confiance de la Fédération Anglaise (FA). L'ex-sélectionneur de la Nati dit ne rien regretter de la stratégie adoptée par les "Three Lions".

21 juin 2014, 10:35
En dépit de l'élimination de l'Angleterre après deux matches, son sélectionneur Roy Hodgson qui reste en place jusqu'en 2016, n'a pas de regret quant à la stratégie adoptée.

Avec la victoire du Costa Rica sur l'Italie (1-0) et les deux défaites initiales de l'Angleterre face à l'Italie et l'Uruguay sur les scores de 1  à 2, la sélection des "Three Lions" est d'ores et déjà éliminée des huitièmes de finale de la Coupe du monde. Ce qui n'était plus arrivé depuis 1958.

Son sélectionneur Roy Hodgson a pourtant été conservé par la Fédération anglaise à son poste.  L'ex-entraîneur de l'équipe de Suisse entre 1992 et 1995 a pour sa part déclaré qu'il ne regrettait rien quant à la stratégie adoptée par l'Angleterre. "Les résultats ne disent pas tout. Nous avons travaillé si durement et fait tant de préparation pour ce tournoi. Nous pensions être prêts. Mais nous avons failli", explique l'homme de 66 ans à la BBC.

Malgré l'élimination de son équipe et les critiques qui fusent de toutes parts, il tente de positiver en prédisant un bel avenir à son groupe émergeant comptant de nouveaux jeunes talents dans ses rangs. "En dépit de la défaite, on a vu de magnifiques prestations individuelles et les jeunes ont réalisé de belles choses contre l'Uruguay par exemple."

Et de poursuivre: "Je suis fier de la manière dont mes joueurs ont abordé ce tournoi et de tout ce qu'ils y ont apporté. Je suis juste dévasté parce que leurs efforts n'ont pas été récompensés à leur juste valeur".

"Contre l'Uruguay nous avons été battus par deux buts de l'un des meilleurs joueurs du monde, l'attaquant de Liverpool, Luis Suarez", remarque le Britannique.

Il a reconnu que le championnat anglais, qui est l'un des plus relevés au monde et offre la plus belle vitrine aux joueurs étrangers, fait parfois de l'ombre aux joueurs anglais. "Peut-être que l'apprentissage de nos joueurs doit passer par là. Et qui sait, si de façon perverse, nos jeunes ne vont pas s'améliorer à leur contact?"

Votre publicité ici avec IMPACT_medias