Brésil 2014: les Etats-Unis sont passés tout près de faire chuter le Portugal

Dans la moiteur de Manaus (groupe G), les Etats-Unis et le Portugal ont fait 2-2. Varela a égalisé pour les Portugais au bout des arrêts de jeu.
23 juin 2014, 05:42
Clint Dempsey et les Américains ont tenu la dragée haute à Bruno Alves (g.), Ricardo Costa (dr.) et le Portugal qui a égalisé à 2 partout à la 95e minute.

Rapidement menés après une réussite de Nani (5e), les Américains ont ensuite fait la majorité du jeu. Ils ont pu renverser la situation de manière méritée grâce à des buts de Jones (64e) et Dempsey (81e). Mais le Portugal, pourtant décimé par les blessures, arrachait le nul à la 95e par Varela, à la réception d'un centre de Cristiano Ronaldo, loin de son rendement habituel mais auteur d'une inspiration décisive sur ce coup.

Au classement, l'Allemagne et les Etats-Unis comptent quatre points, alors que le Ghana et le Portugal en ont un. Tout reste possible pour les deux places en 8es de finale, mais un nul entre Allemands et Américains qualifierait les deux équipes...

La partie débutait idéalement pour le Portugal. Un dégagement totalement raté par Cameron permettait à Nani d'ouvrir le score dès la 5e, profitant aussi du plongeon prématuré du gardien Howard. Après la débâcle enregistrée contre l'Allemagne, cette réussite faisait du bien aux Portugais.

Mais ils n'allaient pas pouvoir enchaîner. Etonnants, les Américains prenaient le contrôle des opérations, sous la houlette de Bradley et Dempsey, leurs deux meilleurs éléments. Les hommes de Jürgen Klinsmann multipliaient les tirs en direction de Beto, mais sans trouver la récompense de leurs efforts. Le Portugal relevait la tête à l'approche du repos, avec un tir de Nani sauvé par Howard (42e), puis une autre frappe du joueur de Manchester United repoussée par le poteau (45e) avant que le gardien américain ne dévie la reprise d'Eder.

Ricardo Costa sauvait la Seleccao à la 55e, s'interposant sur la ligne sur une reprise de Bradley consécutive à un débordement de Johnson sur le flanc droit. Mais ce n'était que partie remise: d'une magnifique frappe hors de la surface, Jones égalisait de manière méritée pour les Etats-Unis (64e). Ceux-ci prenaient le dessus physiquement sur leurs adversaires. Et c'est donc logiquement que le capitaine Dempsey pouvait leur donner la victoire à la 81e, déviant à bout portant un centre de Zusi.

La qualification échappait pourtant aux US boys dans les arrêts de jeu. Le centre parfait de Ronaldo trouvait la tête de Varela pour le 2-2. Ce résultat ne laisse cependant qu'un mince espoir de qualification pour les Portugais, en raison de leur différence de buts.