Tour de France: Paris ne veut plus d'hôtesses "potiches" sur les Champs-Elysées

Une hôtesse embrassant le vainqueur du Tour de France sur le podium des Champs-Elysées, à Paris (FRA): voici une image qui pourrait appartenir au passé si ce ''voeu'' du groupe Démocrates et progressistes est entendu.

04 mai 2018, 19:57
Il "n'est plus acceptable que les femmes restent encore associées à des rôles de potiches", selon une élue.

La Ville de Paris (FRA) ne veut plus d'hôtesses "potiches" embrassant le vainqueur du Tour de France sur les Champs-Elysées. Un "stéréotype sexiste" sur lequel elle va interpeller la ministre des Sports Laura Flessel et l'organisateur du Tour.

>> À lire aussi : Il filmait sous les jupes des hôtesses du Salon de l'auto de Genève

Cette pratique d'une femme "jeune et jolie" qui remet des fleurs au vainqueur du Tour de France et l'embrasse est la "marque de la permanence d'un stéréotype sexiste dont on ne veut plus en 2018", a lancé Fadila Mehal, en présentant ce "voeu" voté en Conseil de Paris, au nom de son groupe Démocrates et progressistes (pro-Macron et ex-socialiste).

Il "n'est plus acceptable que les femmes restent encore associées à des rôles de potiches", a ajouté l'élue.

 

 

C'est une "représentation d'une autre époque" que celle des femmes "cantonnées à un rôle de faire-valoir", a insisté pour l'exécutif, qui s'est associé au voeu, Hélène Bidard, adjointe en charge de la lutte contre les discriminations auprès de la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo.