Réservé aux abonnés

Tour de France: Ineos aimerait bien, mais Richard Carapaz n’y arrive pas

Une fois encore, le groupe britannique a longtemps roulé en tête, derrière les échappés, pour favoriser les desseins de son (nouveau) leader. Mais Richard Carapaz n’est pas assez incisif.

11 juil. 2021, 20:45
Tadej Pogacar n'a pas été inquiété par les attaques de Richard Carapaz (à droite).

Ce n’est pas faute d’essayer. Richard Carapaz, promu leader des Ineos après les malheurs de Geraint Thomas et les chutes des autres outsiders, a le mérite de tenter sa chance. Dans les Alpes, il avait mis deux accélérations, pris même quelques longueurs d’avance. Mais il avait été repris.

Dans le Ventoux, là où ses équipiers avaient mené la chasse derrière les fuyards et fait le jeu, indirectement, de Tadej Pogacar, l’Equatorien n’avait pas eu les jambes pour terminer le travail....