Steve Morabito sur le podium du championnat de Suisse de cyclisme

A l'attaque lors des deux derniers tours, Steve Morabito a été battu au sprint des championnats de Suisse par Martin Elmiger et Michael Albasini.

29 juin 2014, 16:43
Switzerland's Steve Morabito of team BMC Racing reacts after crossing the finish line during the first stage a 172,6 km race from Martigny to Leysin, at the 65th Tour de Romandie UCI ProTour cycling race in Leysin, Switzerland, Wednesday, April 27, 2011. (KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

"Dommage que le parcours n'ait pas été plus sélectif. Toutes les côtes, c'était sur le grand plateau." Steve Morabito aurait bien aimé exploiter ses bonnes sensations dans le final du championnat de Suises, à Roggliswil. Il n'a pas ménagé sa peine, attaquant dans l'avant-dernier tour lorsqu'il a compté une vingtaine de secondes d'avance. "J'ai tenté le ko. Très vite, l'écart est monté. J'y ai donc cru un instant. Mais avec le vent, ce n'était pas idéal."

Il a remis ça à trois reprises dans les derniers kilomètres. "Les sprinters n'ont eu qu'à contrôler. C'était facile pour eux. Il a manqué une vraie bosse dans le final. Essayé pas pu. Maintenant, je me réjouis des cinq semaines de repos à venir."

Très déçu, le Chorgue a été tout près de ramener le titre en Valais, 14 ans après Alexandre Moos. De son côté, Sébastien Reichenbach s'est retrouvé durant trois tours à l'avant au côté de Martin Kohler. Le duo a compté jusqu'à une minute et demie d'avance sur le peloton. "Je n'étais pas dans une grande journée. L'objectif, c'était d'avoir quelqu'un de l'équipe à l'avant pour qu'elle n'ait pas besoin de rouler. J'ai préparé le terrain pour les hommes en forme. J'ai donc fait ma part de travail. Et au final, on remporte le titre grâce à Martin Elmiger. C'était donc une bonne journée pour IAM."

Quant à Jonathan Fumeaux, en proie avec des problèmes de matériel en début d'épreuve, il a assumé son rôle d'équipier, contribuant également à la réussite de l'équipe IAM.