Quatrième titre mondial pour Nino Schurter

Quatrième titre mondial pour le Suisse Nino Schurter en Andorre. Il devance son rival Julien Absalon, celui qui détenait le titre.
08 sept. 2015, 17:04
Nino Schurter, of Switzerland, celebrates after finishing the men's cross country bike event Sunday, Aug. 3, 2014 at the UCI mountain bike world cup at Mont-Sainte-Anne in Beaupre, Quebec. Schurter finished first. (AP Photo/The Canadian Press, Clement Allard)

Nino Schurter, dépossédé du maillot arc-en-ciel l'an passé à Lillehammer, est devenu en Andorre champion du monde de cross-country pour la quatrième fois après 2009, 2012 et 2013. Le Grison de 29 ans a devancé de 10 secondes son habituel rival, le Français Julien Absalon, tenant du titre.

Le Tchèque Ondrej Cink a pris la troisième place tandis que Mathias Flückiger a terminé au cinquième rang, à 2'08 de Schurter.

Le quadruple vainqueur de la Coupe du monde et quintuple champion de Suisse a fait la différence, sur l'exigeant parcours andorran, lors des ascensions. Il a décroché à plusieurs reprises un Absalon qui a réussi à revenir dans les descentes. Sauf après l'ultime et décisive attaque du Grison.

Pas un bon jour...

"Je pensais avant le départ que je n'étais pas dans un bon jour... Ma stratégie était donc de me concentrer uniquement sur ma course, mon effort, afin de ne pas me mettre dans le rouge, a expliqué Schurter à son arrivée. Je suis très heureux de cette victoire, et c'est encore plus beau de la remporter en battant Julien Absalon."

Chez les dames, la Française Pauline Ferrand-Prevot a écrasé la course de sa classe. Favorite, la Suissesse Jolanda Neff a été largement battue, terminant son pensum à la neuvième place, à 4'57'' de la lauréate. Touchée dans sa santé - elle a été victime d'une infection avant les Mondiaux -, la Saint-Galloise n'avait pas les armes pour rivaliser avec les meilleures. Comme cela avait déjà été le cas mercredi, lors de l'épreuve par équipes. "Avec mon état, je crois que je n'ai pas fait une mauvaise course, a-t-elle estimé. Mais mon objectif était bien différent."

Pauline Ferrand-Prevot (23 ans) est la première femme de l'histoire à décrocher les trois titres mondiaux en moins d'une année sur la route, en cyclocross et, désormais, en VTT. La Champenoise avait encore disputé la course sur route samedi dernier à Plouay (Fr) où elle avait pris la troisième place. Elle a pris la tête dès le deuxième des six tours pour ne plus la lâcher. Elle a devancé la Russie Irina Kalentyeva et l'Ukrainienne Yana Balomoina.