Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

On dirait le Sud... =RETROPEDALAGE

19 juil. 2012, 00:01

La chaleur pourrait nous pousser à somnoler un peu sur un vieux tube de Nino Ferrer. Mais le Sud-Ouest de la France est aussi la terre de Tartarin, celle des histoires les plus rocambolesques, des contes improbables auxquels on aime croire à l'heure de la sieste.

Il était une fois, un jour d'été 1951, entre Brive et Agen, un coureur suisse beau comme un dieu, le mollet léger, qui s'échappa seul sur un terrain peu propice aux initiatives solitaires. Surtout que, le dénommé, Hugo Koblet, s'il découvrait le Tour, faisait déjà office de favori de l'épreuve.

Mais voilà, inconscient des risques, Hugo prit la poudre d'escampette, par goût de la liberté, par besoin de prendre l'air, on ne sait. Derrière lui, le peloton ne tarda pas à se réorganiser et ne ménagea pas sa peine. Les plus grands leaders français et italiens chassèrent Koblet durant plus de 100 kilomètres. En...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias