Réservé aux abonnés

La bonne conscience d'Astana

Astana n'a pas changé de tenue, ni de leader, encore moins de dirigeants. Mais, depuis cette saison, l'équipe kazakhe est gérée par un nouveau manager, le Breton Yvon Sanquer, 51 ans.

22 juil. 2010, 05:03

DE PAU

Yvon Sanquer est un homme de terrain et même de la terre. «Je ne peux pas renier mes origines paysannes, ni mon amour pour le vélo», confie cet ancien coureur amateur, frère d'un ancien pro (Jean-Jacques). «Je possède mes convictions, mes valeurs, mais je ne suis pas un donneur de leçons. Je suis toujours ouvert au dialogue, dans un cadre précis et en restant fidèle à ma ligne de conduite.»

Ce Breton, calme et posé, adepte d'un cyclisme propre, confronte avec courage ses convictions à la r&eacut...