Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

L'UCI aurait aidé Froome à se doper

Les instances dirigeantes du cyclisme mondial auraient fermé les yeux sur la prise d'un corticoïde lors du Tour de Romandie.

16 juin 2014, 00:01
data_art_2406717.jpg

TOUR DE ROMANDIE

DOPAGE

L'UCI est accusée par "Le Journal du Dimanche" d'avoir aidé le Britannique Chris Froome en l'autorisant à avoir recours à un corticoïde pour se soigner, fin avril, et remporter le Tour de Romandie. Le vainqueur du Tour de France, qui souffrait d'un refroidissement, aurait bénéficié d'une AUT (autorisation à usage thérapeutique) validée par le directeur médical de l'UCI pour utiliser par voie orale une dose importante de prednisolone (40 mg par jour).

"Il n'y a pas de problème" , a réagi le patron de l'équipe Sky, Dave Brailsford, au départ de la 8e et dernière étape du Critérium du Dauphiné à Megève. "Nous sommes dans les règles, c'est absolument clair."

Le Dr Gérard Guillaume, cité par le "Journal du Dimanche" en tant qu'expert, relève que "selon le règlement, les corticoïdes par voie orale sont interdits en compétition, que si un sportif présente un état de santé...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias