Dopage: le "cyclisme crédible" continue à recruter

Le Mouvement pour un cyclisme crédible compte désormais 27 équipes sur les 35 présentes en première et deuxième divisions. Les règles antidopage y sont plus strictes que celles du Code mondial.
18 juin 2014, 13:16
epa03788246 Sky procycling team rider Christopher Froome of Britain arrives for a doping control after the 15th stage of the 100th edition of the Tour de France 2013 cycling race between Givors and Mont Ventoux, France, 14 July 2013.  EPA/NICOLAS BOUVY

Le Mouvement pour un cyclisme crédible (MPCC) a annoncé mercredi compter désormais 27 équipes sur les 35 présentes en première et deuxième divisions. Itera-Katusha, Tirol Cycling et Tibco-To the top sont les derniers adhérents en date, ainsi que la fédération néerlandaise.

Onze équipes WorldTour (D1) sur 18 et seize équipes Continental Pro (D2) sur 17 font partie de ce mouvement. Le MPCC se soumet à des règles antidopage plus strictes que celles du Code mondial.

Le conseil d'administration du MPCC s'est par ailleurs félicité de l'inscription du xénon sur la liste des produits interdits par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Il a déclaré espérer "la même prise de conscience sur le tramadol, médicament dangereux pour la santé des athlètes, qui continuera de faire l'objet, par l'AMA, d'une étude générale sur l'ensemble des analgésiques durant 2014".

Le mouvement présidé par Roger Legeay a indiqué que tous les tests de cortisolémie pratiqués en début de saison avaient donné des résultats négatifs: "Toutes les équipes membres de MPCC ont scrupuleusement respecté les dispositions de son règlement interne".